L'Italie attendra encore que Mondadori rachète RCS Libri

Cécile Mazin - 25.08.2015

Edition - Economie - RCS Mediagroup - Mondadori Italie - rachat édition


Dans un communiqué, RCS Mediagroup vient d’annoncer que les discussions avec la Mondadori sont une fois de plus repoussées. Entrée en négociations exclusives pour la vente de la branche éditoriale, RCS Libri, l’entreprise reporte la décision finale au 30 septembre. 

 

Mondadori - Frankfurt Buchmesse

ActuaLitté, CC BY SA 2.0

 

 

L’affaire prend plus que son temps : depuis les premiers bruits de couloirs, en novembre 2014, jusqu’à l’officialisation en février dernier, les deux sociétés ont reporté plusieurs fois la décision. 

 

Cette fois, on évoque dans la note de RCS des questions liées aux obligations contractuelles prévues dans l’accord de prêt que contracterait Mondadori. Manifestement, les banques sollicitées n’auraient pas été convaincues. « Le conseil d’administration a été informé des progrès réalisés dans les négociations avec Mondadori [...] pour lesquelles la période d’exclusivité a été prolongée jusqu’au 30 septembre 2015 », peut-on lire.

 

Nous assistons là au troisième report, alors que le groupe Mondadori avait insisté sur la volonté de parvenir à un accord rapidement. Le montant du rachat est évalué à 135 millions €. 

 

Revenus en chute, dette en hausse

 

Du côté du bilan financier pour le premier semestre, RCS Mediagroup accuse une perte nette de 94,5 millions €, et revoit ses prévisions. Les revenus consolidés de 2015 pourraient ne pas changer en regard de ceux de 2014. La perte enregistrée est cependant lourde, puisqu’à la même période l’an passé, elle s’élevait à 70 millions €. 

 

 

 

La dette de la société se creuse donc : elle était évaluée à 482,5 millions €, fin décembre 2014, et se chiffre à 526,3 millions € pour ce premier semestre 2015, contre 518,2 millions € à la même période de 2014. 

 

Les revenus nets sont également en recul de 3,1 %, à 591,9 millions €.