RCS MediaGroup : pas de décision annoncée sur la vente de Flammarion

Clément Solym - 13.02.2012

Edition - Economie - Flammarion - vente - RCS MediaGroup


Le groupe italien RCS vient de dévoiler les résultats consolidés préliminaires de son chiffre d'affaires pour l'année 2011. À l'occasion de la réunion du conseil d'administration de RCS MediaGroup, sous la présidence de Piergaetano Marchetti, les comptes ont donc été validés et approuvés. 

 

Pour le résultat, RCS MediaGroup enregistre une baisse de 2,7% à 2,075 milliards d'euros contre 2,255 milliards d'euros en 2010. Ce qui nous amène, assez rapidement, à la question principale : quid de l'avenir de Flammarion ? En effet, mi-janvier, une information remontait du net pour faire état d'une possible vente du groupe français, dont RCS détient 77 %. Démenti par le groupe lui-même, l'information persistait, et l'on évoquait même, parmi les repreneurs, la maison Gallimard. 

 

Le groupe d'édition nous avait assuré « ne pas avoir d'information à communiquer au sujet de Flammarion ». Du côté Flammarion, justement une porte-parole expliquait : « Il y a eu un conseil d'administration de RCS en décembre et il y a sans doute eu des discussions, comme il y en a lors de chaque conseil, mais c'est tout. » 

 

 

 

Mieux, car Antoine Gallimard avait eu cette phrase particulièrement étrange, pour démentir l'implication de sa société : « Flammarion n'est pas à vendre. Je n'ai pas fait de proposition. » (voir notre actualitté)

 

Et finalement, on en serait presque resté là, si l'agence Reuters n'avait pas fait état de différentes informations en sa possession. « RCS a reçu une offre de Gallimard et une autre », explique ainsi une première source à l'agence de presse. « L'offre de Gallimard n'est pas la seule », a ajouté une seconde source, toujours citée par Reuters. 

 

C'est alors que le 20 janvier, RCS communiquait officiellement, en faisant état de réflexions, certes, mais surtout de cessions d'actifs, « qui ne seraient pas strictement inclus dans son coeur de métier, et d'autres, non stratégiques ». Et dont Flammarion pourrait tout à faire faire partie. 

 

Suite à ce communiqué, ActuaLitté a sollicité RCS, pour savoir quelles étaient les nouvelles concernant Flammarion. La réponse est laconique, mais directe : « Pas de nouvelles informations sur le devenir de Flammarion. » 

 

Seul - et mince - indicateur, le groupe « entend continuer à réduire sa dette financière nette d'une façon cohérente, même en l'absence de toute transaction extraordinaire ». 

 

Et de préciser que cela fait bien écho à ce qui a été déclaré le 19 janvier, et qu'aucune mise à jour importante n'a cours...