Readerlink tente de surenchérir pour le rachat de Barnes & Noble

Maxim Simonienko - 11.06.2019

Edition - Economie - barnes & noble bourse - readerlink rachat bourse - elliott management


La société de distribution de livres Readerlink LLC n'a pas froid aux yeux. Bien que la chaîne de librairies Barnes & Noble ait confirmé son rachat attendu par Elliott Management Corp, la société basée dans l'Illinois tente de lui faire les yeux doux pour tenter de la racheter plus cher encore... 
 

Librairie Barnes & Noble, à Manhattan (Beyond My Ken - CC BY-SA 3.0)

 
Le 7 juin 2019, Barnes & Noble avait officiellement déclaré qu'elle serait achetée par Elliott Management Corp pour un montant de 475,8 millions $. Cependant, la convention qui stipule la fusion de la chaîne de librairies et Elliott Management comporte une disposition de « maintenance ». 

Ainsi, si Barnes & Nobles conclut un autre accord avec un tiers avant le 13 juin, 23h59 (heure locale), le fonds d'investissements Elliott recevrait un dédommagement de 4 millions de $. Auxquels s'ajouteraient des frais de rupture de 17,5 millions $.

Selon un rapport, si Readerlink arrive à obtenir un financement, la société envisagerait de faire une offre avant la date limite et se joindrait volontiers à un autre investisseur pour essayer de concurrencer Elliott Management.

Pour rappel, le fonds d'investissement Elliott Management propose jusqu'à 6,50 $ par action en bourse pour le groupe Barnes & Noble alors que la valeur de l'action tourne autour de 6 $ en bourse. 
 

En avril 2018, Elliott Management s'était déjà invité dans le conseil d'administration d'une autre chaîne de librairies en s'offrant une participation majoritaire dans le groupe britannique Waterstones, dont le montant n'avait pas été dévoilé. 

Readerlink Distribution Services est un éditeur et distributeur de livres basé à Oak Brook, dans l'Illinois. Il est l'un des plus grands distributeurs de livres auprès des grandes surfaces, aux États-Unis. La société gère aujourd'hui 40.000 points de vente sur le territoire américain.

via Wall Street Journal



Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.