Recession : Kellogg's, un modèle pour l'industrie du livre

Clément Solym - 27.04.2009

Edition - Société - recession - kellogg - industrie


La catastrophe peut-elle être évitée ? La crise, nous en parlons tous : les médias, les gens, les professionnels, les piliers de comptoir du bar en bas de chez moi... tout le monde. Mais pour Robert McCrum, chroniqueur du Guardian, le marché du livre doit d'ores et déjà regarder au-delà de la crise.

Innover, trouver des solutions qui apportent au secteur un souffle nouveau, en se conformant à la politique adoptée par Kellogg's et la Poste durant les années 30 et la récession qui survint alors. Durant cette période, la Poste a supprimé des emplois, alors que Kellogg's a lancé Rice Krispies, ces grains de blé soufflés et grillés...

Qu'en déduire ? C'est que les nouvelles céréales de Kellogg's ont connu un succès incroyable et font encore aujourd'hui partie des produits du petit déjeuner. Innover...

Aujourd'hui, le marché du livre est également en proie à une évolution sidérante qu'est celle de la révolution numérique et bien que l'on ne puisse pas deviner le futur, tout le monde pressent bien que c'est là que la mutation la plus profonde aura lieu.

Mais alors... innover ? Bien sûr : lâcher la bride aux créatifs et publicitaires. La consigne est simple : « Vous n'avez besoin que d'un fort potentiel imaginatif et d'un ordinateur portable. » Le reste, c'est justement de la littérature. Et selon le chroniqueur, jamais le marché n'a autant eu envie de voir du marketing le séduire.

Mais si les grosses machines risquent de tomber dans l'aspect rentabilisation par tous les moyens : l'arrivée des tomes de Tolkien en format numérique est une excellente chose, mais encore trop prise dans l'idéologie éditoriale classique.

L'innovation viendra des petits. Et nous vous réservons de ce point de vue quelques surprises sous peu...