Recherche : un personnel précaire majoritairement féminin

Clément Solym - 04.12.2009

Edition - Société - questionnaire - précarité - recherche


Pour y voir plus clair concernant la situation des jeunes adultes dans l’enseignement supérieur et la recherche publique, une intersyndicale largement majoritaire avait lancé le 20 octobre dernier un questionnaire, accessible à cette adresse.

Si la limite pour le traitement des réponses est fixée au 18 décembre prochain, à l’heure actuelle, on compte déjà pas moins de 4000 réponses. Dans un communiqué diffusé mercredi 2 décembre, l’intersyndicale a tenu à faire un premier point sur les données récoltées.

Et l’on retrouve une majorité de femmes touchées par la précarité. A 59 %, les questionnaires émanent de femmes. Elles semblent payer un lourd tribut à la recherche. La situation de ce personnel précaire faire ressortir une suite de contrats sans l’existence de réelles perspectives pour la suite. A 54 %, ils ont déjà signé trois contrats et plus. Ils sont 87 % à avoir connu des périodes de chômage et pour 33 % d’entre eux cela a pu dépasser les six mois consécutifs.

S’ils sont 63 % à vouloir continuer à travailler dans ce secteur, seuls 22 % espèrent arriver à devenir fonctionnaire et même 38 % voient cette possibilité comme inaccessible. Les résultats définitifs de cette étude seront connus dans le courant du mois de janvier 2010.