Recyclivre.com lance son annuaire collaboratif pour recenser les boîtes à livres

Orianne Vialo - 03.06.2016

Edition - Société - boîte à lire France - recyclage livres bibliothèque de rue - livres gratuits rue


Depuis le 27 mai dernier, la société Recyclivre.com, spécialisée dans la revente de livres d’occasion, a lancé son annuaire collaboratif en ligne Boîte à lire, permettant de recenser toutes les « boîtes à livres » existantes grâce à une carte interactive. Le concept est entièrement basé sur une dynamique de partage : la communauté renseigne la géolocalisation de ces boîtes sur le site de Boîte à lire et la société se charge d’héberger toutes ces données, à la manière d’un annuaire interactif. 

 

Une boîte à lire à Sarlat-la-Canéda, en Dordogne (EddieJav / CC BY-SA 4.0)

 

 

« Notre projet est basé à 100 % sur la dynamique de partage. Chacun peut contribuer à recenser toutes ces petites bibliothèques de ville. Les photos sont évidemment les bienvenues puisqu’elles permettent aux usagers de repérer plus facilement les boîtes à lire. Chaque ajout de boîte à lire peut aussi être complété par un commentaire qui permettrait de préciser qui est à l’initiative de cette boîte à lire, par exemple », explique Recyclivre.com à ActuaLitté. 

 

À la base spécialisée dans la vente de livres d’occasion sur internet, la société Recyclivre.com a décidé de lancer le concept de l’annuaire collaboratif Boîte à lire lors d’une réunion d’équipe. Là, ils ont fait le constat qu’il n’y avait aucun moyen de savoir où se trouvaient ces boîtes, de plus en plus connues en France, mis à part le bouche-à-oreille. 

 

« Nous avons crée Boîte à lire justement pour nous lancer dans un nouveau projet qui entre en continuité avec les engagements pris par Recyclivre.com. Grâce à notre annuaire collaboratif en ligne, nous permettons aux gens d’avoir plus facilement accès à ces boîtes, et ainsi continuer à donner une seconde vie à ces livres », précise l’équipe de Recyclivre.com. 

 

Une boîte à lire, ici dénichée par une internaute.

 

 

 

En à peine une semaine, une trentaine d’internautes ont déjà recensé des boîtes à lire situées un peu partout en France. Les critiques sont bonnes, et les retours très positifs. Mais jusqu’à présent aucune boîte parisienne ne figure sur le site Boîte à lire. 

 

« À Paris, le phénomène est peu mis en avant contrairement au nord et au sud de la France. Il est très fréquent de trouver des boîtes à lire dans les villages, mais pas dans la capitale. C’est sûrement lié au fait qu’il y a déjà beaucoup d’événements sur tout ce qui touche au livre à Paris », suppose Recyclivre.com

 

S’étendre davantage pour plus d’effectivité 

 

Carte représentant l'ensemble des boîtes à lire référencées en France.

 

 

« Nous aimerions nous étendre davantage, développer le concept sur le territoire francophone, mais aussi à l’étranger. Nous ne nous fixons pas de limites géographiques puisque ce concept est d’ores et déjà très populaire à l’étranger ». Il est effectivement très courant de trouver des livres dans des endroits en plein air ou plus incongrus (sur des bancs, dans un parc ou dans une cabine téléphonique...) à l'étranger. Plus connue sous le nom de BookCrossing, cette pratique consister à laisser un livre dans un lieu public, où il peut être emprunté par toute personne intéressée par l’ouvrage. 

 

Autre objectif plus impératif pour Recyclivre.com : tâter le terrain et alimenter la carte. « Avant même de nous étendre, nous souhaitons davantage nous faire connaître du public, pour pouvoir offrir une base de données plus riche et plus complète. Nous voulons réellement contribuer au renouveau de ces livres. C’est en partageant au maximum l’emplacement de ces boîtes à lire que le concept a vocation à continuer d’exister, et d’être pris d’assaut », détaille l’équipe de Recyclivre.com

 

Donner une seconde vie aux livres : l’objectif quotidien de Recyclivre.com

 

Basée à Paris, Bordeaux, Lyon, Lille et Nantes, la société Recyclivre.com, créée à Paris par David Lorrain en 2008, propose tout aussi bien aux particuliers, aux entreprises, aux collectivités comme aux associations de bénéficier d’un service gratuit de récupération de livres d’occasion, qui permettra de leur donner une deuxième vie grâce à leur vente sur Internet. 

 

Les ouvrages et autres produits collectés sont par la suite revendus sur les sites Recyclivre.com, Fnac, Amazon et Price Minister. 

 

Sur chaque vente effectuée, la société reverse par la suite 10 % du prix de vente à des associations caritatives. Plutôt que d’envoyer les livres papier encore en bon état directement aux centres de recyclage, David Lorrain a eu l’idée de leur donner une seconde vie. Si ces livres peuvent encore servir, pourquoi ne pas les passer de main ?

 

Pour donner un ordre d’idée, à ce jour 405.284,22 € ont été reversés par Recyclivre.com à des associations caritatives.