Redgroup Retail, plus grand distributeur de livres australien, en crise

Clément Solym - 13.08.2010

Edition - Economie - prêt - livre - borders


Des ventes de livres en baisse de 4% sur le premier semestre 2010, des prix soldés, des demandes d’allongement de prêt. Plus une dette d’environ 60 millions. Le distributeur représente plus d’un quart de l’industrie du livre en Australie.

 

Du coup, tout le monde s’inquiète. Selon un ancien éditeur, cité par le Crikey, "de nombreux éditeurs ne font pas d’affaires avec eux en ce moment". Même les filiales de Redgroup Retail, Borders et Angus & Robertson commandent en très petite quantité. Selon Malcom Neil, le porte parole de Redgroup Retail : «Ll’industrie du livre subit un retour de flamme après l’accélération due à la stimulation économique et aux blockbusters tels que Twilight, Harry Potter et la série Dan Brown (…) nous devons travailler plus dur que jamais pour chaque dollar ».

 

 


La société est actuellement, selon la source du Crickey, « en train de demander d’étendre les termes de remboursement à 120 jours, ce que personne n’est prêt à leur accorder ».

Malcom Neil : « Quand le marché est dur, tout le monde doit partager la difficulté ». Toujours est –il que si Redgroup Retail s’effondre, ce sont les grands éditeurs qui vont en pâtir. « Tout le monde a besoin de Redgroup Retail en ordre de marche ».