Redressement chez De Borée : les Éditions du Caïman menacées

Cécile Mazin - 13.10.2015

Edition - Economie - éditions Caïman - polars collections - De Borée redressement


La mise en redressement judiciaire des éditions De Borée a nécessairement des conséquences sur les éditeurs jusqu’à lors distribués. C’est ainsi que les Éditions du Caïman se retrouveraient à « boire la tasse », non sans une certaine ironie. La crise traversée, particulièrement grave, met « en jeu l’avenir de la maison ». Et la réaction est venue en tout premier lieu des auteurs...

 

 

 

 

« Requiem pour un caïman, ça aurait pu faire un très bon titre de polar. Oui, mais voilà, cette histoire ne nous amuse pas vraiment », explique un message communiqué à travers les réseaux. La problématique est simple : les difficultés du diffuseur De Borée, entré en redressement judiciaire, ont un impact direct. 

 

« Aujourd’hui, la défaillance du diffuseur met sérieusement en péril ses partenaires », poursuivent les auteurs de la maison auxquels s’est associé Jean-Louis Nogaro, l’éditeur. Les ventes de livres opérées entre juin et septembre sont touchées, et les créances « ne pourront pas être honorées ».

 

Moralité, le risque est de ne pas payer l’imprimeur pour les dernières commandes et les derniers titres des collections.

 

Montés en collectifs, les auteurs souhaitent faire un appel à la solidarité des lecteurs, pour préserver la maison d’édition. « Nous ne pouvons accepter que soient anéanties cinq années de travail, de rigueur et d’efforts qui commençaient à porter leurs fruits. » C’est que le catalogue commençait à grandir, la notoriété à s’installer... bref, « une reconnaissance dans le milieu du polar ». 

 

Jean-Louis Nogaro a accepté l’idée d’une souscription pour sauver l’éditeur. Quelques euros à verser, un montant de huit mille euros nécessaires pour que la maison traverse cette mauvaise passe. 

 

« Bien entendu, nous essayons de nous organiser, et je tiens à remercier les auteurs de la maison, jeunesse comme polar, qui, au lieu de réclamer leurs droits et filer à l’anglaise, se mobilisent pour essayer de sauver cette maison en tentant de sensibiliser leurs relations. Merci à tous, et on va se battre », assure l’éditeur. 

 

Le bon est lancé depuis cette adresse. « Cette souscription, c’est une bouée de secours pour ne pas couler. Merci de votre soutien. »

 

Il est également possible de faire ses commandes de livres, directement sur le site de l'éditeur, plutôt que de passer par les librairies. C'est justement la mise en redressement judiciaire de l'opérateur chargé de distribuer les livres en librairies, qui menace la maison – et certaines d'autres éditeurs distribués.

 

 

 

Ça n'arrive pas qu'aux autres... Comme vous pourrez le lire ci-dessous, notre distributeur est en redressement...

Posted by Editions du Caïman on lundi 12 octobre 2015