Redressement judiciaire pour la société éditrice du quotidien Paris-Normandie

Clément Solym - 01.03.2012

Edition - Economie - paris - normandie - hersant


La Société normande de presse d'édition et d'impression (SNPEI) vient d'être placée en redressement judiciaire. Une première période d'observation de six semaines a été prononcée avec la nomination de deux administrateurs judiciaires.

 

Voilà une nouvelle preuve des difficultés toujours grandissantes rencontrées par la presse écrite dans la nouvelle donne introduite par l'émergence d'Internet au début des années 2000. La SNPEI, spécialisée dans la presse locale, édite notamment le quotidien Paris-Normandie ainsi que les titres Havre Libre, Le Havre Presse et Le Progrès de Fécamp.

 

Si la direction se veut rassurante pour le devenir des 365 salariés, les syndicats craignent des licenciements dans le plan qu'il va falloir mettre en place pour redresser la situation et éviter la faillite du groupe.

 

La maison-mère de la SNPEI, le groupe Hersant Media, spécialisé dans la presse locale et lui-même en difficulté, a décidé de lâcher sa filiale qu'elle soutient à bout de bras depuis dix ans, en ayant déjà déboursé pas moins de 25 millions d'euros.