Les Editions De Borée face à un redressement judiciaire

Cécile Mazin - 02.10.2015

Edition - Justice - De Borée - redressement judiciaire - maison d'édition


Les éditions de Borée vont avoir six mois de procédure de redressement judiciaire, pour faire face tant aux créances qu’à la possible fin de son activité. Si aucune solution n’est trouvée, l’avenir risque d’être sombre pour les quelque 70 employés que compte l’entreprise située à Sayat, dans le Puy-de-Dôme.

 

 

 

La période est délicate pour la maison De Borée. Mi-septembre, on apprenait que la comptable de la structure avait été reconnue coupable de détournement de fonds, à la hauteur de 230.000 €. Le tribunal de Clermont-Ferrand s’était prononcé sur le cas de l’employée, avec une peine de 3 années de prison et 5 mois de sursis – accompagnée de l’interdiction d’exercer dans le secteur de la comptabilité. (via La Montagne)

 

Si l’ensemble de la somme devra être remboursé, cela ne devrait pas suffire pour que la structure puisse s’en sortir sans peine. Manifestement, l’origine des difficultés financières proviendrait de ce qu’en 2012, un redressement fiscal avait frappé la société, à la hauteur de 1,6 million €. (via La Montagne)

 

Sur le site officiel, on peut lire : 

 

Créées en 1989, les éditions De Borée ont pour objectif de promouvoir le patrimoine de nos régions. Attentifs à un public qui a soif d’authenticité, nous mettons un point d’honneur à cultiver notre mémoire collective, et à faire découvrir ou redécouvrir la vie d’antan, avec ses coutumes et ses traditions.

En phase avec la demande de nos lecteurs, les éditions De Borée proposent chaque année de nouvelles collections, comme par exemple Terres de Femmes, romans dédiés aux femmes, qui s'ouvrent à tous les genres : contemporain, historique, aventure, suspense. Romans, documents historiques, ouvrages pour la jeunesse, livres pratiques, notre catalogue s’enrichit chaque année de 200 titres environ.

 

 

De Borée disposait de différentes structures, dont l’une, radiée du registre du commerce et des sociétés, en février 2015, De Borée Diffusion. Cette fois, ce sont les parties éditoriale et distribution qui sont concernées. Nous ne sommes pas parvenus à joindre la structure pour l’instant, pour obtenir de plus amples précisions.