Réforme de la loi sur la calomnie au parlement anglais

Clément Solym - 13.07.2010

Edition - Justice - diffamation - loi - calomnie


Alors que le parlement examine un projet de loi sur la diffamation, l’association des éditeurs anglais renouvelle son soutien à cette refonte.

Ministre de la justice, Lord McNally a fait savoir qu’une première version serait amenée « aussi vite que le permet le temps parlementaire ». Il serait question d’une consultation et d'un scrutin pré-législatif en début d’année prochaine.

« Puisque la liberté d’opinion est un fondement de la démocratie, nous devons laisser s’épanouir le journalisme d’investigation et les recherches scientifiques sans crainte de procès en diffamation infondés, longs et coûteux portés contre eux », a expliqué le ministre.


Une réforme en vue d’équilibrer un peu plus la balance entre liberté d’expression et la protection de la réputation, a-t-il ajouté.

« Nous sommes ravis de voir que la loi sur la diffamation fait des progrès dans la chambre des Lords, et nous nous efforcerons d’offrir notre contribution aux côtés des éditeurs dans les mois à venir », a déclaré le responsable de l'association des éditeurs, Simon Juden. Une aide aux maisons d’éditeurs nécessaire car elle est sensée réduire la pression que fait peser la menace des procès en diffamation qui en plus d'être coûteux et prolifiques, sont très rémunérateurs pour les avocats de la partie gagnante.

Au paix de la presse tabloïd, une chose est certaine. L’application de la loi aura des conséquences visibles.

La seconde lecture du projet a eu lieu vendredi dernier.