La situation sociale des auteurs "n'est pas du tout satisfaisante" (Pellerin)

Antoine Oury - 19.01.2015

Edition - Société - Fleur Pellerin - réforme retraite - auteurs revenus


En marge de la présentation des vœux de la ministre de la Culture, rue de Valois, ActuaLitté a pu solliciter Fleur Pellerin sur la question de la retraite des auteurs. Durant la visite au Salon du livre jeunesse de Montreuil, la ministre avait assuré qu'elle s'exprimerait à brève échéance. Trois mois plus tard, où en sommes-nous ?

 

 

 

« Je tenais à m'adresser à eux aujourd'hui : les bons résultats économiques de la filière ne doivent pas faire oublier leurs inquiétudes et j'y suis très sensible », déclarait Fleur Pellerin, au moment de Montreuil. Et de promettre qu'aucun projet de réforme ne sera entrepris avant qu'une concertation n'ait eu lieu. Elle insistait également pour « que les auteurs sachent mon engagement fort à leurs côtés ».

 

Au moment des voeux 2015, nous avons donc pu revenir sur ces questions. Les équipes du ministère de la Culture « y travaillent, en collaboration avec le ministère chargé des affaires sociales », attendu que ce qui relève de la protection sociale n'est pas dans le champ de la Rue de Valois.

 

« C'est un point extrêmement difficile, sur lequel j'ai souhaité qu'on puisse travailler, pour avoir une meilleure appréhension et une meilleure compréhension de la situation sociale des auteurs », explique la ministre.

 

Il importe donc de savoir quelles sont les sources de revenus des écrivains, et « une mission est en cours, pour essayer d'avoir un panorama, une photographie assez précise de ce qu'est la situation sociale, des revenus, des ressources des auteurs ». Par la suite, il faudra déterminer quelles sont « les modifications nous pouvons apporter à une situation qui aujourd'hui n'est pas du tout satisfaisante ».

 

Fleur Pellerin et Marisol Touraine œuvrent donc, aux côtés « des organisations qui représentent les auteurs, afin de pouvoir trouver des solutions. Et j'espère pouvoir en annoncer très prochainement ». 

 

Wait, and see, donc.

 

La ministre a également eu un mot sur la réforme du droit d'auteur, toujours attendu du côté de la Commission européenne.