Réforme du baccalauréat : quid d'une “nation de lecteurs” ?

Laure Besnier - 24.01.2018

Edition - Société - Réforme baccalauréat - Nation lecteurs - Réforme politique culturelle


En octobre dernier, le ministre de l’Éducation, Jean-Michel Blanquer, confiait à Pierre Mathiot, l’ancien directeur de Science Po Lille, la mission – périlleuse – de réformer le baccalauréat. Aujourd’hui, c’est l’heure de la remise du rapport qui prévoit de réinventer l’examen institutionnel, étape scolaire décisive vieille de 210 ans. Mais cette réforme contribue-t-elle à faire de la France une « nation de lecteurs » ?

 

Séance d'ouverture, Jean-Michel Blanquer. ©Sénat/S.Kerlidou

Jean-Michel Blanquer. Institut des Amériques, CC BY-ND 2.0



Fini le bac L, S et ES ? Le rapport de Pierre Mathiot prévoit de supprimer les filières et propose un tronc commun, obligatoire, avec des options, au choix. L’histoire-géographique, les mathématiques, les deux langues vivantes, l’EPS et le français seraient les matières obligatoires du tronc commun en seconde et en première. La philosophie se rajouterait en terminale, tandis que le français disparaîtrait. 

 

Un fonctionnement « modulaire » 

 

En seconde, à côté de ces matières obligatoires, les lycéens pourraient choisir des options qui deviendraient des « majeures » en première et en terminale. Ces options seraient choisies parmi une combinaison de deux matières. Seraient proposés sept couples de majeures en sciences et technologies, quatre en sciences et ingénierie, cinq en lettres, Humanité et société.
 

Édouard Philippe : “Nous voulons rester, redevenir peut-être,

une nation de lecteurs”


On retrouverait ainsi des combinaisons telles que : lettres / langue vivante, mathématiques / sciences de la vie et de la Terre, sciences économiques et sociales / mathématiques. Ce qui rappelle presque les séries L, S et ES, mais aussi les anciennes filières A, B, C, D et E (qui ont existé jusqu’en 1995). De surcroît, les lycées vont aussi pouvoir mettre en avant des matières « majeures » spécifiques à leur établissement. 

 

Il y a cependant une petite différence : les élèves pourront choisir ces majeures pour chaque semestre – l’année serait découpée en semestres – et les changer entre la première et la terminale. Un cours de culture et de démarche scientifique et des heures consacrées à l’orientation et à la méthodologie sont aussi envisagés. 

 

L’idée de Pierre Mathiot est d’orienter la réforme du baccalauréat « vers une plus grande personnalisation des parcours ». Dans cette sorte de lycée « à la carte », on se demande quelle sera la place exacte du français alors que le gouvernement souhaitait que le lecture prenne une plus grande importance dans la scolarité. Surtout que ce dernier avait constaté que les lycéens lisaient de moins en moins

 

Un nouveau système d'examen

 

Il y aura deux épreuves en première, dont des épreuves anticipées de français. Selon le rapport, le poids du français dans les résultats pour tous les candidats serait de 10 %.

En terminale, il y aura deux épreuves concernant les deux majeures au printemps, puis deux épreuves en juin, une épreuve écrite de philosophie (qui représenterait aussi 10% des notes des candidats) et un grand oral. Ce dernier durerait trente minutes et le candidat y présenterait un projet transversal, sur lequel l'élève aura travaillé dans l’année. 

 

Quant aux autres matières, Pierre Mathiot n’a pas encore décidé de la manière dont elles seraient évaluées, même s’il propose différentes pistes autour du contrôle continu, des sortes de partiels, la prise en compte des notes de première et de terminale ou encore un mélange des deux. Enfin, il n’y aura plus d’épreuves de rattrapage, elles seront remplacées par l’évaluation d’un livre scolaire de l’étudiant. 
 

Via Le Monde




Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.