Allemagne : éditeurs et libraires engagés pour l'accueil des réfugiés

Nicolas Gary - 07.09.2015

Edition - International - éditeurs libraires - Francfort foire livre - réfugiés


Ce 8 septembre sera célébrée la Journée internationale de l’alphabétisation. Et pour emboîter le pas à cette manifestation, l’Association des libraires et éditeurs allemands (Boersenverein), avec la Foire du livre de Francfort, lance une campagne d’aide auprès des réfugiés. « Les livres vous souhaitent la Bienvenue » (Books says welcome) vise à offrir du matériel éducatif et de la lecture, en partenariat avec LitCam, campagne allemande de soutien à l’alphabétisation. 

 

 

 

L’Allemagne s’est mobilisée durant le week-end pour accueillir les réfugiés, à travers tout le pays, indique Le Monde. Près de 20.000 réfugiés sont arrivés, selon les estimations de la police, depuis la Hongrie, après avoir transité par l’Autriche. Une situation temporaire, autant qu’exceptionnelle, insiste Berlin, mais qui a soulevé un mouvement national. 

 

C’est pour accompagner cet élan que l’Association des libraires et éditeurs allemands a décidé de proposer les œuvres nécessaires à une meilleure intégration. Le programme mis en place offrira « aux réfugiés un accès rapide et facile à du matériel éducatif et de la lecture », indiquent les acteurs. Le tout est parrainé par Navid Kermani, auteur et expert en études du Moyen-Orient. Il doit également recevoir le Prix de la paix remis par le Boersenverein.

 

« Le nombre de réfugiés est en augmentation dans le monde entier. Et dans le voisinage immédiat de l’Europe, la guerre, l’anarchie, les diasporas, les génocides, les viols systématiques et le nettoyage ethnique ravagent des pays entiers – ainsi que l’Europe en a connu dans sa propre histoire. Nous ne devrions pas nous couper de cela – nous ne le pouvons en aucun cas. Les réfugiés ont besoin de protection, d’aide et de soutien », affirme Kermani.

 

Des Espaces Lecture et Apprentissage (Reading and Learning Corners) seront installés dans les villes et villages où les réfugiés seront ainsi accueillis. En complément, manuels d’apprentissage de la langue, ainsi que des livres pour les enfants, des encyclopédies et des ouvrages de non-fiction seront tenus à disposition. 

 

La directrice de LitCam, Karin Plötz, assure que les personnes venues en Allemagne disposent « d’un large éventail de qualifications. En offrant un accès au matériel éducatif et la lecture, nous voulons leur permettre une adaptation personnalisée aux nouveaux défis – par l’apprentissage de l’allemand, pour commencer –, mais aussi apporter des moments de distraction et de divertissement. » 

 

Simultanément, une campagne de collecte sera montée dans les librairies, à compter du 19 septembre : des boîtes à dons seront installées à travers les librairies indépendantes, doublées par une campagne d’affichage. Alexander Skipis, directeur général du Boersenverein, insiste sur la nécessité de cette solidarité, de la part du secteur de l’édition. « Quand les gens cherchent refuge dans notre pays à cause de la souffrance, de l’oppression ou de la persécution, nous, industrie du livre, avons également notre responsabilité. Les livres ouvrent la porte au langage, à la connaissance et à la culture, permettant une compréhension mutuelle. »

 

Émue, l'UE revoit sa politique d'accueil, dessin du jour par Soulcié po.st/NOXxsm

Posted by Télérama on lundi 7 septembre 2015

 

Ainsi, libraires et éditeurs avancent de concert pour favoriser l’intégration, et aider les réfugiés à prendre pied dans la société. « Dans le même temps, nous voulons envoyer un message : nous sommes fermement opposés à la xénophobie et l’exclusion et prenons position en faveur de l’ouverture et de la diversité. » 

 

De son côté, enfin, la Foire de Francfort a décidé d’accorder une entrée gratuite aux personnes issues de cette migration, pour la journée du 18 octobre. Une Welcome Place sera mise en place, précise Juergen Boos, directeur de la Foire. « C’est bien plus qu’un lieu pour les affaires autour des œuvres : ici, dans une atmosphère d’ouverture vers le monde, les débats sont lancés, des idées et des réflexions partagées. Cette année, nous invitons des gens qui ont été forcés de fuir leur foyer, à visiter et prendre part aux discussions. Cette action commune est une autre manière pour instaurer un dialogue entre les cultures et dissoudre toute crainte potentielle de contacts. »

 

Un site internet a été mis en place, pour recevoir les dons.

 

Nul doute que les intentions soient louables, mais probablement à mettre en perspective avec les déclarations de la chancelière allemande, en octobre 2010. Angela Merkel reconnaissait à cette époque que le modèle multiculturalisme allemand avait « totalement échoué ». Et comme ce dernier n’a pas été modifié depuis lors, il faudra certes des livres pour apprendre aux réfugiés la langue allemande, mais certainement bien plus pour que soit acceptée l’égalité entre hommes et femmes.

 

 

 
Refugees cheered after arriving in Germany

"Refugees are welcome here"Hundreds of people arriving in cities across Germany are greeted by cheers, singing and applause by groups of locals.Watch more on the country's response to the crisis here: http://youtu.be/i2vIQchtB_0

Posted by Channel 4 News on dimanche 6 septembre 2015