Régine Hatchondo devient conseillère culture de Manuel Valls

Clément Solym - 25.04.2014

Edition - Société - Manuel Valls - Régine Hatchondo - Matignon


Revenue en avril 2013 à la Direction des Affaires culturelles de la Ville de Paris, Régine Hatchondo achèvera son année, ce 28 avril. Elle avait remplacé à l'époque François Brouat, qui avait été chargé d'une étude sur les librairies indépendantes de la ville, et retrouvait donc la mairie, quatre années après avoir quitté son poste de conseillère culture du cabinet du maire.

 

Hôtel de Ville de Paris - Mai 2007

arnaud26n, CC BY NC SA 2.0, sur Flickr

 

 

C'est auprès du premier ministre, Manuel Valls, que Régine Hatchondo va continuer sa carrière. La Mairie a en effet informé qu'elle cesserait « d'exercer les fonctions de directrice des Affaires culturelles de la Ville de Paris à partir du 28 avril 2014 ». En attendant qu'une nomination nouvelle intervienne, c'est à Olivier Fraisseix, actuellement directeur adjoint des Affaires culturelles, que l'intérim a été confié. 

 

Dans un petit message adressé aux personnels, elle a confirmé  son départ

Chers tous,

Je vous informe que je quitte la Direction dans les prochains jours. Je pars en tant que Conseillère Culture et Communication auprès du Premier Ministre à Matignon.

J'ai eu beaucoup de plaisir à travailler avec vous, et vous remercie de l'accueil que vous m'avez réservé.

Je vous souhaite le meilleur pour l'avenir.

 

Elle avait également occupé le poste de directrice générale d'UniFrance Films, et entre 2001 et 2008, été déléguée générale de la mission cinéma de la Mairie de Paris. 

 

La direction des Affaires culturelles de la Ville de Paris (DAC) est chargée de favoriser l'accès à la culture pour tous et de mettre en œuvre la politique culturelle.

Forte de 3 600 collaborateurs, son domaine de compétences s'étend sur 21 musées, 19 salles de spectacle, 57 bibliothèques de prêt et 9 bibliothèques spécialisées, 19 conservatoires et 21 ateliers Beaux Arts, 85 églises, 9 temples et 2 synagogues, 6 édifices civils. En outre, elle instruit des subventions à des organismes privés.

Elle entretient et enrichit le patrimoine des musées, met en valeur le paysage urbain grâce à la création et aux commandes publiques, soutient les artistes dans toutes les formes d'art, développe la lecture, les enseignements artistiques et encourage les pratiques amateurs.

Elle élabore les programmes de multiples évènements et travaille à l'ouverture prochaine, de lieux culturels innovants, lieux de diffusion, de proximité et de rencontres entre les artistes et les Parisiens.