Régis Debray quitte ses copains du Goncourt

Nicolas Gary - 23.11.2015

Edition - Société - Regis Debray - Académie Goncourt - prix littéraire


Il était entré par la grande porte du restaurant Le Drouant, où siègent et délibèrent les jurés du Goncourt, en janvier 2011. Au pied levé, Régis Debray remplaçait Michel Tournier, qui avait annoncé en juin 2010 qu’il quitterait le célèbre prix littéraire. Après cinq années de loyaux services, Régis Debray suit donc le même mouvement. 

 

Régis Debray, painted portrait P1040681

thierry ehrmann, CC BY 2.0

 

 

Encore loin de la date limite imposée lors de la réforme du Goncourt qu’avait instaurée Bernard Pivot, Régis Debray quitte ainsi le jury à 75 ans. Dans un courrier que le débonnaire juré a adressé à son président, il met en avant plusieurs raisons pour expliquer son départ. 

 

« L’âge vient, avec la nécessité de compter au plus près le temps qui reste, pour resserrer les boulons, relire tout à loisir Musil, Garcia Marquez et Maurice Leblanc, et se replier sur sa propre “librairie” », écrit Régis Debray, cité par l'AFP. Et il souligne également que membre du jury Goncourt est une activité diablement chronophage.

 

« Je n’ai plus la disponibilité, ni peut-être, je l’avoue, la générosité que requiert, avec nos cinq prix annuels dans divers genres, l’appréciation pondérée des nouveautés qui défilent. » Autrement dit, soit Régis Debray trouve que les romans qu’on lui impose de lire pour le Goncourt sont trop nombreux, soit il estime à peine à demi-mot que la qualité baisse gentiment. 

 

Il n’en oublie cependant pas de marteler et saluer la primordiale indépendance de ses futurs ex-coreligionnaires. « Il en faut pour faire honneur, parfois contre l’air du temps, à ce qu’il y a de plus vitaminé, de plus authentique dans l’aire d’expression francophone », indique celui qui a développé la médiologie, démarche sociologique censée dépasser l’opposition entre la technique et la culture. Voir à ce titre son livre paru en 1979, Le pouvoir intellectuel en France.

 

Il évoque aussi « de bien belles années et de joyeux débats » au cours de ces années de séances.

 

Et de conclure : « C’est en prenant acte de ce regrettable handicap lié à mes obligations de travail, et dans la crainte d’occuper un poste en manquant aux devoirs d’attention qu’il exige, que je me résous, tristement, à te présenter ma démission. »

 

Il vient de faire paraître un ouvrage aux éditions Gallimard, Madame H., en octobre dernier, qui se présente comme un manuel de désintoxication : comment sortir de l’Histoire sans broyer du noir ? Comment changer de civilisation sans verser dans une nouvelle barbarie ?

 


Pour approfondir

Editeur :
Genre : litterature...
Total pages : 160
Traducteur :
ISBN : 9782070108039

Madame H.

de Régis Debray

Madame H. nous a quittés. Nous voilà veufs. Et s'il n'y avait pas de quoi pleurer ? H. ou l'Histoire avec une majuscule. Notre haschich officiel, depuis des lustres, en France, où la consommation a toujours été plus élevée qu'ailleurs. Le stupéfiant Histoire, avatar halluciné de l'Histoire sainte, nous a légué autant de héros que de tyrans, de défricheurs que de fossoyeurs. La fin récente de l'ère chrétienne et progressiste ne nous oblige-t-elle pas à reconsidérer nos rapports avec cette grande puissance d'enthousiasme et d'illusion ? Dans ce récit fantasque à la première personne, où le drolatique le dispute au sérieux, le lecteur pourra trouver à la fois le compte rendu d'une désintoxication et l'esquisse d'un mode d'emploi.

J'achète ce livre grand format à 14 €

J'achète ce livre numérique à 9.99 €