Rejoignez le club de lecture féministe d'Emma Watson

Camille Cornu - 08.01.2016

Edition - Société - Emma Watson - club lecture féministe - goodreads


Emma Watson lance un club de lecture féministe. Une décision qui ne sort pas de nulle part, puisque l'actrice a été nommée en juillet 2014 ambassadrice de bonne volonté de l'ONU femmes. Tout est parti de twitter, où elle a simplement annoncé son idée, très vite approuvée par de nombreuses personnes intéressées. Elle a annoncé qu'elle inviterait entre autres JK Rowling à se joindre à l'aventure, et n'importe qui peut rejoindre le groupe lancé sur Goodreads.

 

David Shankbone, CC BY 2.0

 

 

Dans son tweet, elle disait vouloir lancer un club de lecture féministe, mais ne pas avoir d’idée de nom, et faisait donc appel à l’imagination de ses « followers ». Une façon de faire d’une pierre deux coups, en annonçant le lancement du club et en incitant les gens à s’y investir... Elle a d’ailleurs finalement retenu l’intitulé proposé par une de ses fans : « Our Shared Shelf », proposé par @Emilyabb.

 


 

Dès jeudi matin, l’annonce était donc officielle et elle créait le groupe Our Shared Shelf sur le réseau social de lecture Goodreads : « L’idée est de choisir et de lire un livre chaque mois, puis d’en parler pendant la dernière semaine du mois (pour laisser le temps à tout le monde de le lire !). Je poserai quelques questions et citations pour commencer, mais j’adorerais que cela devienne une discussion ouverte entre vous tous. Quand ce sera possible, j’aimerai que l’auteur prenne également part à la conversation ».

 

Depuis sa création, soit hier, le groupe comprend déjà plus de 30.200 membres, et 76 topics. On ne sait pas encore si JK Rowling a accepté l’invitation, mais l’auteure féministe américaine Gloria Steinem a déjà annoncé qu’elle en ferait partie. Le premier livre à livre pour la fin du mois de janvier n’est d’ailleurs autre que My Life on the road, son dernier livre paru en 2015 chez Random House.

 

L’actrice Sophia Bush a également rejoint le groupe, ainsi que Rowan Blanchard, et d’autres personnalités sont attendues, comme Taylor Swift... Cela risque de redorer la visibilité de Goodreads comme du livre de Gloria Steinem et de susciter un intérêt, au moins provisoire, pour le féminisme chez de nombreux admirateurs d’Emma qui risquent de sauter sur l’occasion pour espérer interagir avec elle.

 

Emma Watson n’en est pas à sa première tentative de fédérer autour du féminisme. Dans le cadre de la campagne HeForShe, elle avait invité les hommes à se joindre au mouvement féministe dans un discours remarqué.