Remaniement : Fillon mettrait Bachelot à la Culture ?

Clément Solym - 10.11.2010

Edition - Société - bachelot - culture - ministere


C'est assez amusant de se dire qu'il aura fallu près de six mois pour que ce remaniement ministériel, le plus long de la cinquième république soit enfin mis en place. D'ailleurs, ne parlons pas trop vite.

Or, si François Fillon semble bien décidé à rester, au grand dam de Jean-Louis Borloo, les commentaires fusent. D'autant plus que le président aurait clairement dit à Jean-Louis, qu'il lui préférerait François. « J'ai eu Nicolas Sarkozy deux heures au téléphone depuis dimanche. Il m'a fait comprendre que ce ne serait pas moi (pour Matignon), mais jusqu'au bout, je veux y croire. Jusqu'au bout, je veux faire monter l'union des centres. »

Bon, on ignore quel copain ou copine Borloo placerait à la Culture, mais dans le cas de Fillon, il semble bien que Frédéric Mitterrand ne resterait pas bien longtemps en place, après remaniement.

En effet, après l'évocation de Max Gallo, qui avait bel et bien été approché pour le poste, mais l'avait finalement refusé, il semble que François Fillon soit assez décidé à mettre Roselyne Bachelot au poste de ministre de la rue de Valois.

Un poste qu'on lui avait déjà promis dans les colonnes du Figaro, alors que Christine Albanel était sur la sellette, mais que Frédéric Mitterrand lui avait finalement ravi. Présentée comme une proche de Fillon, Roselyne pourrait tout à fait lui succéder pour la dernière partie du mandat de Nicolas Sarkozy.


Depuis le ministère, ce type de nouvelle irrite quelque peu. « Évidemment, si le ministre change, cela va bousculer l'organigramme, mais pour nous, il faut surtout savoir si le travail que l'on réalise actuellement ne sera pas simplement réduit à néant dans les semaines à venir. En fait, on travaille déjà peut-être pour rien. »

Le 5 novembre dernier, la ministre assurait cependant qu'elle tenait à rester à la Santé. « Je veux rester à la santé, en aucun cas comme je le lis ici ou là je prépare mes cartons pour aller à la culture. Non. J’ai très envie de rester dans ce ministère et je l’ai dit au président de la République ». (source)