Remaniement : Mitterand, Chatel, la valse à 1000 temps de Sarkozy

Clément Solym - 24.06.2009

Edition - Société - remaniement - Mitterand - Chatel


De toute manière, depuis l'annonce et l'auto-promotion que Frédéric Mitterand avait pu faire en dévoilant qu'il serait ministre de la Culture, tout le suspens s'est un peu volatilisé...

Mais d'autres mutations dans les secteurs qui nous concernant de près ont eu lieu cependant. Xavier Darcos se voit déplacé vers le ministère du Travail, des relations sociales, de la famille et de la solidarité et laisse donc sa place à un Luc Chatel, qui prend l'Éducation nationale et reste porte-parole du gouvernement. Un mouvement qui étonne Frédérique Rollet, du syndicat Snes FSU, puisque Luc est « quelqu'un de complètement nouveau » dans le domaine.

Et que X-Man lui a laissé un beau paquet-cadeau en annonçant que pour le budget 2010, 16.000 postes seraient supprimés. Ainsi que la réforme du brevet des collèges. Et celle du lycée à gérer. Et on en passe, et on en oublie

Valérie Pécresse, qui s'est pourtant mordu les doigts sur la réforme de l'université sur l'autonomie reste en place. Notons enfin que le porte-feuille aux Droits de l'Homme a disparu.

L'arrivée de Frédéric Mitterand, jamais encarté au PS a été largement évoquée hier : Hadopi, le livre numérique et on en passe et on en oublie... Voilà vraiment de quoi s'amuser pour les prochains mois. Selon des sources évoquées par Le Parisien, le président serait d'ores et déjà furieux contre ce dernier qui lui a soufflé la surprise de cette plus grosse annonce...