Remplacer les livres des bibliothèques par des ordinateurs ?

Clément Solym - 17.02.2009

Edition - Bibliothèques - bibliothèques - livres - ordinateurs


C'est un constat qui se vérifie chaque jour un peu plus : les foyers sont de plus en plus équipés en matériel informatique, une machine de bureau ou plus encore, des ordinateurs portables. On estime ainsi qu'en 2008, plus de 810 personnes sur 1000 disposent d'un ordinateur. Quel rapport avec les livres ? Celui qui tourne autour de l'avenir des bibliothèques, bien sûr.

En Angleterre, débat fait rage, alors que les établissements sont tour à tour menacés de fermeture, sans échappatoire, et bien que la fréquentation augmente, le nombre de livres annuellement mis à disposition diminue. Et la crainte que les bibliothèques ne fassent les frais de restrictions budgétaires supplémentaires dans la réduction des coûts pour les municipalités fait rage.

Tous les domaines publics font actuellement face à des coupes, mais l'on peut s'interroger sur la seule pertinence de raisonnements statistiques quand il s'agit de bibliothèques. Pourquoi ne pas prendre en compte l'apport humain de ces établissements ?

On table en Angleterre sur deux millions de livres en moins par an sur la totalité du territoire, rapporte The Telegraph, lesquels ont été substitués aux ordinateurs, tout aussi précieux, nous avons pu le voir de nombreuses fois, mais avec les taux de pénétration de l'internet et de ces machines, leur présence est-elle si indispensable ? On arguera que le haut débit en Angleterre est encore long à venir, mais il faudrait également confronter les chiffres français à ceux du marché anglais...

Oui, probablement, mais... Combien de vies ont pu être changées dans une bibliothèque ? Combien de cours oud'examens, de concours préparés ? Et quelle ouverture d'esprit n'a-t-on pas pu y constater ?