Rémunération d'auteurs à 25 % sur les ebooks... pour gagner moins

Clément Solym - 12.11.2008

Edition - Société - rémunération - auteurs - ebooks


Toucher 25 % de droits d'auteur sur son livre, voilà qui commence à ressembler à un rêve d'auteur. Et qui dès le 1er décembre sera une réalité pour ceux qui ont la chance d'être édités par Random House. Une lettre signée par David J. Sanford, directeur des contrats et Katherine J. Trager, vice-présidente senior annonce toute sa confiance.

« Avec l'usage répandu auprès des consommateurs d'appareil électroniques comme l'iPod, le Kindle ou le Sony Reader, un marché important pour les livres électroniques et les contenus audio numériquement vendus s'apprête à émerger », explique la lettre. Ainsi, l'éditeur s'adapte et suite aux « importants investissements réalisés dans l'infrastructure numérique », développe plus encore son offre.

Les nouveaux contrats prendront effet au 1er décembre pour les États-Unis. Tout cela est bel et bon, mais voilà, un ebook est - outre-Atlantique, au moins - vendu souvent pour 50 % de son prix papier. Alors, si l'auteur touche 25 % d'un ouvrage à 10 $, il ne touchera finalement que 25 % des 50 % du prix papier. Un changement qui finalement entraîne une baisse des revenus pour l'auteur. Ajoutons qu'auparavant, le taux était de 15 %. Chapeau bas, donc...

Quand les coûts de distribution sont aussi peu élevés que pour un livre électronique, qu'il n'y a pas de retour possible, donc pas de pertes justement dans la diffusion, on ne peut que froncer dles sourcils devant de telles mesures. Et pointer l'édition française qui n'a toujours pas envisagé que les ebooks puissent être vendus réellement moins cher que les livres papier.