Rémunérer les auteurs : la liberté d'écrire, certes, et celle d'en vivre ?

Cécile Mazin - 07.10.2014

Edition - Economie - rémunération auteurs - Forum SGDL - livres écriture


L'invitation est claire : la rémunération des auteurs, une donnée passablement oubliée dans le cadre du prêt d'ebooks en bibliothèques, était déjà au coeur des préoccupations du nouveau contrat d'édition, dont l'accord fut signé en mars 2012. Alors que l'ordonnance qui doit intervenir n'a toujours pas été présentée officiellement, la Société des Gens de Lettres propose, pour son 10e Forum, d'interroger la rémunération des auteurs.

 

 

Conférence Les auteurs bientôt à poil (SGDL)

Loïc Méhée, pour le visuel de "L'auteur en Adam nouveau"

ActuaLitté, CC BY SA 2.0

 

 

Durant deux journées, les 21 et 22 octobre, plusieurs intervenants sont prévus pour aborder amplement le sujet.  

Avec les lois révolutionnaires et l'abolition des privilèges, l'auteur, retrouvant la pleine propriété de ses œuvres, peut envisager de vivre de son travail indépendamment des pensions royales ou d'une fortune personnelle. Il a gagné sa liberté d'écrire : sans le droit d'auteur, Zola aurait-il pu quitter son emploi, conquérir un public et une autorité pour s'engager dans l'affaire Dreyfus ? 

Le livre et la pensée y ont gagné en richesse et en diversité. Mais les auteurs de livres peuvent-ils encore vivre aujourd'hui de leur activité ? Comment s'analyse de nos jours la rémunération de l'auteur ? Que vient changer le numérique ? Quels sont les modèles alternatifs de rémunération? Comment développer d'autres formes de revenus pour financer la création ?

Les questions sont multiples, et il reviendra à Claro, écrivain et traducteur, d'inaugurer le Forum avec un discours d'ouverture. Le président du SNE, Vincent Montagne et Marie Sellier, président de la SGDL interviendront également pour un dialogue simple, à 15h45.

 

La journée du 22 sera clôturée par Fleur Pellerin, qui a rencontré plusieurs acteurs de l'édition ces derniers temps. « La question de la rémunération des auteurs la préoccupe tout particulièrement, et elle assure qu'elle sera particulièrement vigilante », nous assure-t-on.

 

On pourra retrouver le programme à cette adresse.