Rentrée littéraire : La fashion week des libraires

Rémunérer les auteurs pour les nuls : un premier tutoriel

Cécile Mazin - 16.12.2016

Edition - Economie - rémunération auteurs Charte - auteurs jeunesse revenus - sensibiliser acteurs chaîne livre


Annoncé quelques jours avant le Salon du livre et de la presse jeunesse de Montreuil, le premier tutoriel sur la rémunération des auteurs vient d’être officiellement diffusé. Sa présentation début décembre avait déjà fait sensation...

 

 

 

Premier d’une série certainement longue, ce tutoriel tente d’expliquer comment rémunérer les auteur.e.s au plus juste. « Informatifs, pédagogiques, ludiques et drôles, ces petits films ont pour objectif de donner des clés, conseils, informations, à tous les acteurs concernés par une rencontre d’auteur. »

 

La Fédération des Salons et Fêtes du livre de jeunesse et la Charte présentent ainsi Rencontre d’auteur... mode d’emploi, le premier tutoriel de leur série de vidéos pédagogiques consacrées aux rencontres d'auteurs.

 

Ce projet scelle le partenariat des deux associations qui oeuvrent ensemble pour la promotion des auteurs et des livres jeunesse.

 

 

Dessins : Delphine Perret

Réalisation : Jean-Yves Ricci

Scénario : Cécile Roumiguière & Anne-Gaëlle Balpe

Voix comédienne : Morgane Audoin

Suivi artistique : Carole Chaix

Production : la Charte des auteurs et illustrateurs jeunesse & La Fédé du livre jeunesse - Salons et fêtes

 

Le projet a pu voir le jour grâce au soutien financier de la Sofia et de la Copie privée.

 

L’opération fait immanquablement suite à celle lancée durant la manifestation de Montreui : toute une campagne montée par la Charte tentait de faire comprendre que l’auteur d’un livre jeunesse ne touche qu’un très faible pourcentage d’un prix de vente généralement peu élevé pour inciter à la lecture.

 

Pour mobiliser, La Charte avait alors mis en place un volet participatif à sa campagne : « À votre tour, mettez-vous en scène accompagnés de l’objet de votre choix, en précisant son équivalent en nombre de livres vendus. » 

 

La question de la rémunération, expliquait Carole Trebor, présidente de la Charte, est d’ailleurs primordiale : « On parle de nos livres, de notre talent, de notre art, ce qui est évidemment appréciable, mais, dès que l’on évoque notre situation sociale, nous faisons face à un silence et à un déni hallucinants. »

 

Quelque 3000 brochures ont été expédiées aux médiathèques et bibliothèques, avec une exposition qui doit également circuler dans les établissements. 

 

« Des libraires soulignent que [le pourcentage perçu] n’est pas normal, des éditeurs de livres pour adultes aussi. Nous sommes actuellement en négociation sur la transparence et les redditions de compte, mais ce débat doit avoir lieu et nous attendons les États Généraux de la littérature jeunesse pour en parler », concluait Carole Trebor.