Rendre les ebooks gratuits pour les prisonniers, la moindre des choses

Clément Solym - 17.04.2020

Edition - International - Prison covid19 lecture - livres prisonniers Covid19 - ebooks lecture prison


Le coût d’achat des livres numériques pour les prisonniers a souvent été pointé du doigt. Or, si les initiatives de partage et d’accessibilité se multiplient, le lien avec la lecture pour les publics empêchés se distend. Une coalition interpelle aujourd’hui les responsables pour demander un effort à l’attention des détenus.


Ichigo121212 CC 0

Les auteurs, les éditeurs, les libraires : toute l’interprofession à travers la planète s’est mobilisée pour offrir de la lecture. Mais dans les prisons américaines, Aventiv Technologies et Global Tel Link exercent un monopole sur l’accès aux ebooks. Emportées par le PEN American, plus de 45 organisations demandent aujourd’hui que ces entreprises renoncent à facturer les livres numériques aux prisonniers.

Des millions d’Américains sont confinés, mais avec une connexion internet, pointe la lettre. Or, les personnes incarcérées n’ont qu’un accès réduit aux œuvres et aux solutions qu’offre internet aujourd’hui. « Chaque prison d’État a suspendu les visites de la famille et des amis, et nombre d’entre elles ont annulé les programmes éducatifs et récréatifs, l’accès aux bibliothèques de la prison et les programmes de travail. »
 

L'ebook, bouée de sauvetage cruciale


Dans ce contexte, les liseuses et tablettes incarnent les rares moyens de pouvoir se procurer de la lecture, salutaire durant le confinement. Pourtant, les sociétés qui fournissent le service facturent la lecture à la minute — avec des tarifs déjà prohibitifs en temps normaux. 

Pour les prisonniers, c’est double, voire triple peine, sachant que les livres devraient incarner une « bouée de sauvetage cruciale ». Selon Jeannie Austin, bibliothécaire de prison, lire « peut non seulement aider à occuper l’esprit durant de longues heures (et probablement anxieuses) dans les cellules, mais aussi se maintenir informé efficacement, y compris sur la propagation dans les établissements pénitentiaires ».

Les appareils de lecture que proposent les entreprises sont cependant connectés à des outils stricts, sans possibilité de faire autrement que recourir à leur solution. James Tager, en charge des questions de liberté d’expression au sein du PEN America le souligne : « Nous soutenons tous les efforts visant à réduire la pression de l’isolement sur la population incarcérée. »

Cela passe également par la réduction des frais facturés pour les conversations téléphoniques. Et d’en appeler également aux gouverneurs des États et aux législateurs, pour qu’ils instaurent des mesures spécifiques, visant à protéger les prisonniers…


Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.