Rennes : le mouvement de grève en bibliothèques est suspendu

Clément Solym - 14.09.2012

Edition - Bibliothèques - Rennes - grève - bibliothèques


Le mouvement social qui avait pris les bibliothèques de la Ville de Rennes d'assaut ne se poursuivra probablement pas sur une troisième semaine. Depuis le 1er septembre, un préavis de grève avait été initié par la CGT, puis reconduit le samedi 8 septembre, alors que la ville ne souhaitait pas reprendre les négociations.

 

 

Rennes

chelmsfordblue CC BY 2.0

 

 

Pour le Maire PS de la ville de Rennes, Daniel Delaveau, pas question d'ailleurs de se mettre autour de la table : « Il y a eu deux ans de discussions, de concertation, de négociations et de concessions. Dans ces conditions, il n'y aura pas de reprise des discussions. » (voir notre actualitté)

 

Au coeur du problème, l'augmentation de la plage horaire des ouvertures d'établissements. « Les organisations syndicales et le personnel ne sont pas contre une évolution des horaires, ayant fait des propositions dans ce sens. Le projet actuel fait peser de nouvelles contraintes importantes sur le personnel sans compensations et remet en question la qualité du Service Public sans résoudre le problème de la précarité », soulignaient les syndicats CGT et CFDT. 

 

Cependant, la CGT nous informe dans un communiqué que le dialogue a pu reprendre avec la Ville, et qu'au terme d'une réunion, trois points majeurs, présentés durant une assemblée générale, ont pu être présentés à la mairie : 

 

• 1h30 de bonification par samedi travaillé toute l'année, récupérée ou payée. Accepté

• Possibilité de poser 2 samedis dans l'année 1 seul samedi accepté l'été, plus un autre dans l'année

• Fermeture les samedis l'été Refusé

 

Deux points sur trois qui auront donc été concédés par la Mairie, injoignable au moment de la rédaction de cet article. Pour la CGT, cette évolution marque de toute manière un réel progrès. « Les agents, grâce à leur détermination, ont réussi avec l'intersyndicale à ré-ouvrir le dialogue avec les élus. Ils ont obtenu des avancées pour eux-mêmes. Mais pour l'instant rien n'est réglé sur la question des précaires, des nouveaux horaires et de la qualité du service rendu aux usagers. Des promesses nous ont été faites quant à l'évaluation des nouveaux horaires : il s'agira d'être particulièrement vigilants sur la restitution de cette évaluation. »

 

Mais évidemment, ce n'est qu'un début et le combat continue. Mais la grève, elle, s'arrêtera, en attendant que les personnels se soient exprimés en faveur, ou non, de sa poursuite. 

 

« Dans tous les cas, continuer sans tarder un travail entre l'intersyndical et les agents, pour des propositions sur les horaires, les travailleurs précaires dans les bibliothèques, vos conditions de travail, la qualité du service rendu aux usagers. D'une manière générale, nous vous aiderons à vous exprimer sur la pratique de votre métier dans les bibliothèques de Rennes », poursuit la CGT.