Rentrée 2009 : Luc Chatel attendu au tournant par les syndicats

Clément Solym - 29.08.2009

Edition - Société - Chatel - rentrée - préparation


Le mystère est loin d’être éclairci autour de l’affaire « Intermarché ». Rappelez-vous, alors que le ministre de l’Education nationale était venu en visite dans un supermarché de Villeneuve-le-roi (Val-de-Marne) pour voir les « Essentiels de la rentrée », les journalistes avaient été très surpris par l’attitude des clients présents autour de Luc Chatel.

Il n’en fallait pas plus pour allumer le feu de l’opération de communication savamment orchestrée par le gouvernement avec la présence sur le terrain de figurants sympathisants de l’UMP. Et maintenant que cette thèse faisait à peu près l’unanimité, c’est l’Intermarché qui vient brouiller les pistes en prétextant que la situation résulte de son propre fait.

Il s’avère que quelques jours auparavant, prévenu de la visite du ministre, le magasin avait fait circuler l’information auprès de son personnel, ce qui explique l’affluence à une heure fort matinale. Pour autant, Intermarché dit n’avoir en aucun cas « sélectionné » les personnes présentes.

Du côté des syndicats, on veut du concret, non de la communication. Et le ministre Luc Chatel doit encore faire ses preuves sur ce plan. Lors de sa conférence de presse d’avant la rentrée, le Snes, syndicat majoritaire pour le secondaire, a fait part de ses attentes. Le ministre doit entrer maintenant dans le vif du sujet et mettre les mains dans le cambouis.

Et les dossiers ne manquent pas sur le bureau de Luc Chatel : réforme de la formation des enseignants, réduction des effectifs et préparation de la réforme des lycées avec une mise en œuvre prévue pour la rentrée 2010.

C’est ce dernier dossier, en plus des coupes budgétaires réalisées dans l’Education nationale, qui pose problème aux différents syndicats. Tous s’entendent à dénoncer un calendrier encore trop court pour que la réforme se fasse dans la sérénité.