Après la fusion avec BC Partners, Holtzbrinck se réorganise

Clémence Chouvelon - 12.08.2015

Edition - Les maisons - Holtzbrinck - réorganisation - John Sargent


La maison d'édition Holtzbrinck, au chiffre d'affaires de 1,64 milliard €, se réorganise, suite à la fusion de sa branche éducative avec Springer Science+Business (BC Partners) plus tôt cette année. La gestion de ses trois autres pôles principaux a été modifiée : l'édition (Macmillan Publishing), l'éducation dans le supérieur aux États-Unis​ (Macmillan Higher Education) et le marché numérique (Holtzbrinck Digital).

 

 

 

Mi-janvier, les deux groupes annonçaient que leur rapprochement visait « à assurer la croissance à long terme des deux entités », et de créer « une maison d'édition pionnière dans le domaine de la science et de l'éducation, pour mieux servir les auteurs, la communauté des chercheurs, les institutions, le monde de l'apprentissage et le développement commercial ».

 

La nouvelle structure, Springer Nature, rassemble quelque 13.000 employés, et se place directement en quatrième position parmi les plus gros éditeurs du secteur, derrière Pearson, Reed Elsevier et Wolters Kluwer.

 

John Sargent, le PDG de Macmillian, occupera le poste de vice-président exécutif de Holtzbrinck, du fait de la réorganisation du reste des pôles de la société. Quant à Markus Schunk, directeur général de la branche numérique de Holtzbrinck, il supervisera les groupes rattachés au numérique, sous la direction de Stefan von Holtzbrinck, le PDG du groupe. Volker Smid, l'ancien chef du numérique et de la technologie chez Holtzbrinck, va prendre en charge l'une des sociétés tournées vers le numérique du groupe, mais celle-ci n'a pas encore été dévoilée. 

 

 (via The Bookseller