Réouverture de la bibliothèque emblématique de Sarajevo

Julien Helmlinger - 12.05.2014

Edition - Bibliothèques - Bosnie - Sarajevo - Vijecnica


Vendredi dernier à Sarajevo, l'un des bâtiments néo-mauresques les plus emblématiques de la capitale bosniaque a rouvert ses portes. Après avoir subi les tirs de l'artillerie serbe et les flammes pendant la guerre en 1992, les lieux qui avaient hébergé la Bibliothèque nationale depuis 1948 renaissent de leurs cendres à l'occasion du centenaire de la Première Guerre mondiale. C'était d'ailleurs en sortant de la bâtisse que l'archiduc François-Ferdinand d'Autriche avait été assassiné le 28 juin 1914.

 

 

CC by 2.0 par Arman Dz 

 

 

Construit en 1896 dans le vieux quartier turc, époque où la Bosnie faisait partie de l'empire austro-hongrois, l'immeuble avait abrité à l'origine le siège de l'administration municipale, avant d'accueillir la bibliothèque nationale et universitaire de Bosnie-Herzégovine en 1949. Tandis que les lieux avaient souffert les bombardements en août 1992, pendant la guerre intercommunautaire, près de deux millions de livres avaient brûlé dans un incendie.

 

Inauguré le 9 mai, le bâtiment abritera désormais la bibliothèque nationale et universitaire, mais aussi l'Hôtel de Ville et un musée consacré à la propre histoire de ce symbole. Comme l'a déclaré le maire de la ville, Ivo Komsic, après que l'orchestre philharmonique de Sarajevo eut entonné l'Ode à la joie de Beethoven : « Vijecnica est le symbole de notre force de surmonter le passé et de notre souhait d'un avenir différent et meilleur. »

 

Les travaux de reconstruction, débutés en 1996, auront coûté plus de 12 millions d'euros, dont 9 millions financés par l'Union européenne. Un geste qui valait bien un hymne.

 

Le membre musulman de la présidence tripartite de Bosnie, Bakir Izetbegovic, évoquant la mémoire des 11.541 citoyens de la ville qui n'ont pas survécu au siège de Sarajevo, a quant à lui exprimé : « Aujourd'hui, le 9 mai 2014, à l'occasion de la journée de l'Europe et à l'occasion de l'anniversaire de la victoire sur le fascisme, nous restituons aux citoyens de Sarajevo et de la Bosnie un véritable joyau historique et architectural. »