Réouverture de la librairie Grangier

Clément Solym - 15.11.2012

Edition - Librairies - Grangier - Dijon - Librairie


Alors qu'on vous annonçait la fermeture définitive de la librairie Camponovo de Besançon, il est bon de mentionner la réouverture de la librairie Grangier de Dijon qui avait fermé ses portes le 16 mai 2012. Les clients ont pu redécouvrir Grangier ce matin à 9h35 précises. C'est Simone Hisler, déjà propriétaire de six librairies dans l'est du pays, qui a repris cet établissement indépendant.

 

Dijon

 gcorret, CC BY-NC-ND 2.0

 

Selon France 3 Bourgogne, le rôle du sénateur-maire de la ville, François Rebsamen, aurait été déterminant. En effet, la librairie n'est pas passée loin d'une fermeture définitive après le désistement de plusieurs repreneurs. (voir notre actualitté) Les clients ont répondu présent ce matin, impatients de retrouver le principal libraire de la ville bourguignonne.

 

Ils ont pu revenir dans la librairie telle qu'ils l'ont connue, mais avec de nouveaux aménagements qui complètent ses nombreux atouts. La nouvelle propriétaire a décidé d'installer un rayon papeterie qui inclut tout une gamme de stylos de luxe ainsi qu'un café où les clients peuvent prendre le temps de feuilleter un livre. Simone Hisler a voulu ces nouvelles installations en raison du succès qu'elles ont connues dans ses librairies à Metz.

 

L'installation n'est pas encore terminée, la librairie nous a indiqué qu'elle souhaitait rouvrir à la date prévue. Du coup, le déballage des livres continue, mais il s'agissait avant tout de reprendre contact avec les clients, prévenus par mail de cette réouverture. Les 23 salariés sont bien sûr très heureux d'avoir pu retrouver leurs postes.

 

La propriétaire est confiante quant à l'avenir de sa nouvelle acquisition. Grangier, ses 1000 mètres carrés, ses 5 étages et ses nombreux ouvrages (100,000 références en rayon d'ici Noël) se place comme la 29ème librairie française en terme de chiffre d'affaires et détient le label LIR, décerné par le ministère de la culture.

 

Grangier se veut aussi un lieu de rencontre et d'échange : des dédicaces et des lectures de contes devraient être programmés, en faisant intervenir des auteurs de la région.