Repercussions de la crise sur les ventes de livres

Clément Solym - 16.12.2009

Edition - Economie - sondage - crise - ventes


L'agence "Bowker Book Facts" basée dans le New Jersey, a réalisé un sondage auprès des consommateurs Américains d'âges divers et issus de tous milieux socio-économiques. Voici donc de fraîches statistiques faisant apparaître un lien entre la crise et les achats de livres. 

Cette enquête révèle que plus d'un tiers des Américains ont réduit leurs dépenses, mais aussi que 19% des consommateurs achètent davantage d'occasion ou pratiquent le troc de livres. Ces nouveaux agissements concernent 23% de femmes et seulement 14% d'hommes. On relève aussi que seulement 2% des consommateurs déclarent acheter des livres comme une alternative aux formes plus coûteuses de divertissement. Ce n'est donc pas un facteur décisif.


Les consommateurs ont donc changé leurs habitudes. Pour une majorité d'hommes (57%) et pour plus de deux tiers des femmes (68%), la crise a modifié les comportements. Par contre, la crise ne semble pas affecter les habitudes consommatrices des personnes âgées.

De plus, les éditions prestigieuses sont délaissées au profit des occasions ou des promotions. En définitive, un Américain sur trois a modifié ses habitudes d'achat de livre depuis la crise.