Résilience du livre en Italie : Mondadori développe son réseau de librairies

Federica Malinverno - 12.11.2020

Edition - Economie - résilience livre Italie - Mondadori réseau librairies - ventes livres Italie


Malgré les pertes dues au confinement et à la pandémie, le livre reste au cœur de la stratégie de développement de Mondadori, qui en 2020 étend son réseau de librairies dans toute la péninsule, notamment au Sud.
 

Mondadori

 

D’après Ernesto Mauri, PDG de Mondadori, « l’urgence Covid ne constitue qu’un petit aspect d’un scénario que nous vivons depuis dix ans maintenant », c’est-à-dire les effets de la révolution numérique qui ont entrainé pour certains secteurs des pertes conséquentes (pour la presse, « 70 % de ses revenus en dix ans », précise Mauri à Editoria.tv.
 

C’est pourquoi, explique toujours Mauri, Mondadori a décidé il y a sept ans de « se transformer radicalement », en se concentrant davantage sur les livres, qui « sont stables ou en légère croissance depuis dix ans ». Et cette stratégie est encore à l’œuvre aujourd’hui, au moment où les livres et les libraires sont les protagonistes d’une renaissance en Italie, malgré les difficultés du confinement du printemps dernier.

Entre temps, le PDG a signifié son départ du groupe, mais ne quittera son poste qu'en avril 2021
 

La résilience du livre papier après le confinement


« Nous assistons à une véritable résilience du livre » explique à Il Giornale.it, Carmine Perna, administrateur délégué de Mondadori Retail, la société du groupe Mondadori qui gère le plus grand réseau de librairies en Italie. Il s’appuie sur les données dévoilées le 14 octobre dernier à la Foire de Francfort par l’AIE [Association des éditeurs italiens] : « Les livres papier, qu’ils soient achetés en librairie ou en ligne, ne cessent de croître et représentent en 2019 un chiffre d’affaires d’environ 1,4 milliard d’euros. Au contraire, le marché du livre électronique est encore très limité, moins de 5 % du marché du livre global. » 

Même si le livre numérique est toujours en croissance, Carmine Perna fait donc confiance aux livres papier. Et les chiffres lui donnent raison.

 

Le développement de librairies dans le sud


En effet le réseau Mondadori est composé de plus de 550 librairies, les Mondadori Stores, où les clients sont plus de 20 millions chaque année. Il existe trois formats différents de librairies, avec une gestion différente, parfois directe et parfois à travers le franchising : Mondadori Megastore, Mondadori Bookstore et Mondadori Point.
 

Un univers assez dynamique, comme le confirme l’ouverture en été dernier de dix magasins affiliés dans les régions du Centre et du sud de l’Italie : Campanie, Pouilles, Latium, Sicile et Marches. Parmi elles, nous pouvons mentionner une grande librairie sur trois étages sur plus de 600 mètres carrés, le Mondadori Bookstore du Vomero, un des quartiers centraux de Naples.

Par ailleurs, la taille des nouveaux magasins est très variée, des grandes structures aux Mondadori Points, qui sont des kiosques à journaux et des papeteries vendant aussi des livres.
 

Travailler des régions au plus faible taux de lecture


À ce jour, environ 40 % des points de vente Mondadori sont situés dans le nord, tandis que les 60 % restants se trouvent dans les régions du centre et du sud. Selon une étude de l’Association des éditeurs italiens chaque librairie du nord peut compter sur un bassin potentiel de plus de 11 000 lecteurs, contre seulement 5 000 dans le sud.
 

Une difficulté à laquelle veut faire face Francesco Riganti, directeur marketing de Mondadori Retail, qui au Giornale della Libreria confie : « Cet écart doit être mis en corrélation directe avec la plus faible participation culturelle des mêmes zones lorsque l’on pense aux théâtres, aux musées, aux événements ou à la présence de bibliothèques. Le système culturel dans son ensemble doit aller dans la même direction, chacun doit faire ce qu’il faut pour déclencher un cercle vertueux et inverser le cercle vicieux. » 

Un engagement que Mondadori a déjà pris, en investissant dans son réseau au sud de l’Italie, d’autant plus que l’ouverture de sept autres librairies a été annoncée d’ici la fin de l’année. 
 

D’après Riganti, la localisation des librairies a aussi été l’objet d’une réflexion visant à renforcer le lien entre les communautés et les lieux de culture : « La proximité — explique-t-il — est un moteur fondamental dans la création de la relation entre la librairie et ses clients : c’est pourquoi nous nous intéressons aujourd’hui davantage aux lieux situés dans le centre historique des petites et moyennes villes ou dans les quartiers et les banlieues. »
 

Des petites structures : le conseil aux clients


En effet, pour la plupart, le modèle n’est pas celui des grandes chaînes [des structures avec une taille considérable et des afflux de gens qui empêchent parfois le bon déroulement du conseil client] : « Dans cette voie de transformation, les grands magasins laissent la place à des librairies plus petites qui, en s’appuyant sur des acteurs comme Mondadori, peuvent également bénéficier des services numériques pour un achat multicanal, en présentiel ou selon les modalités de l’e-commerce », ajoute Perna.

Ainsi, les libraires, soulagés par l’automatisation de certaines tâches manuelles, peuvent se dédier aux clients.
 

Elles bénéficient en effet d’un logiciel de gestion et peuvent commander des livres et les délivrer aux clients dans les 48 heures. Enfin, il y a aussi la plateforme numérique du site Mondadoristore.it, qui vient d’avoir 20 ans, pour les achats et commandes en ligne.




Commentaires
Bravo ! La résistance s'organise. Les libraires sont des gens de conviction.
Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.