Resister à Google Books et son projet monopolistique

Clément Solym - 15.11.2008

Edition - Société - resister - Google - Books


C'est le dernier coup de matraque en date pour Google dont décidément l'instrument Recherche de livres ne plaît pas à tout le monde. La Fédération européenne des libraires (EBF), revient sur les angoisses de la Publishers Association anglaise, remarquant que la place « d'acteur dominant dans le monde en ligne » conférera inévitablement à Google « une position unique » menant à un monopole.

Cependant, on ne remet pas en question son apport ni la révolution que le moteur a permis dans la mise à disposition de contenu et son accessibilité. Simplement, si Google envisage d'étendre son influence plus encore en investissant l'Europe, plusieurs points devront être revus.

L'EBF s'étonne, entre autres, de ce que Google avait toujours annoncé que les recettes publicitaires générées sur les pages de Books, seraient partagées avec les éditeurs ; une contradiction formelle avec ce que l'accord souhaite aujourd'hui mettre en place.

D'autre part, on considère cet accord comme « une expropriation des auteurs », et la procédure que Google va tenter de mettre en place est susceptible d'être contraire au droit européen, tout simplement. On reproche aussi l'injuste répartition de 63/37 entre ayants droit et le moteur.

Toutefois, l'EBF tient à saluer cette innovation tout en avertissant avec attention les acteurs concernés, si jamais l'accord Google est accepté en Europe. « Nous demandons instamment à tous ceux qui ont de l'influence dans ce domaine de résister à tout accord similaire qui tenterait d'être introduit dan l'Union européenne. »