Restrictions budgétaires : Radio Canada supprime des émissions

Cécile Mazin - 18.04.2014

Edition - International - Radio Canada - suppressions de postes - émission littéraire


Le groupe médiatique CBC/Radio Canada s'apprête à supprimer, sur les deux prochaines années, plus d'un millier de postes, 600 dans un premier temps, et 400 autres par la suite. Cette situation reflète des départs à la retraite qui ne seront manifestement pas renouvelés. Ce sont 130 millions $ CA qui sont tranchés dans le vif, avec pour conséquence de voir disparaître plusieurs émissions, comme La tête ailleurs, Culture physique et La bibliothèque de René. 

 

 

 

 

René Homier-Roy animait en effet une émission littéraire, et sa suppression prochaine a fait réagir l'Union des écrivaines et des écrivains québécois, UNEQ. Celle-ci « exhorte la Société Radio-Canada à revoir sa décision d'abolir l'émission La bibliothèque de René consacrée exclusivement à la littérature ». 

 

Dans son communiqué, l'UNEQ « ne peut que déplorer la disparition prochaine de ce rendez-vous littéraire du vendredi après-midi qui entraînera forcément un appauvrissement de la programmation culturelle à la radio de Radio-Canada ». Ce regard critique sur la littérature fait les frais des restrictions budgétaires actuelles.

 

« La bibliothèque de René » a entre autres le mérite de donner la parole aux auteurs et aux libraires qui constituent des maillons importants dans la promotion de la lecture et la diffusion de la littérature. « Les temps sont durs pour le milieu du livre. Une heure de moins à parler de littérature à des milliers d'auditeurs, c'est une perte considérable pour la diversité du contenu culturel à l'antenne de Radio-Canada », souligne la présidente de l'UNEQ, Danièle Simpson.

 

L'UNEQ estime que malgré les nouvelles compressions budgétaires, un budget annuel de plus d'un milliard de dollars devrait permettre à Radio-Canada de maintenir ses émissions sur la littérature de manière à respecter son mandat culturel et à offrir un service public de qualité.