Rentrée littéraire : La fashion week des libraires

medias

Restructuration pour les librairies allemandes Thalia

Clément Solym - 17.10.2012

Edition - Librairies - librairies allemandes - Thalia - restructuration


Le groupe allemand Douglas Holding vient de connaître quelques légers rebondissements, alors que le fonds d'investissement Advent International vient de lancer une OPA. Cette opération a été lancée avec la famille fondatrice, Kreke.

 

 

 

L'opération est assez simple : Advent dispose de 80 % d'une holding, qui a fait une offre de rachat, en accord avec la famille. Et ce, en vue de reprendre et d'assurer le redressement de l'ensemble de la société. « Le principal objectif est d'accélérer la croissance des activités de parfumerie et de bijouterie », assure Advent, qui envisage tout particulièrement de continuer la restructuration des librairies Thalia. 

  

« Nous voulons poursuivre ensemble le succès de Douglas, de la même manière qu'il a eu lieu jusqu'à présent », explique le directeur général de Douglas, Henning Kreke. 

 

Basée à Hagen, en Allemagne, Douglas agit dans cinq secteurs d'activité : parfums, cosmétiques, chaine de librairies, bijoux, vêtement et confiserie. Or, dans le cas de la librairie, Thalia fait face depuis plusieurs années à une concurrence croissante des vendeurs en ligne, comme Amazon. Les mesures de restructurations de la chaîne ont contribué à provoquer une perte nette de 73 millions €, dans les neuf premiers mois d'activité. 

 

La gestion de Thalia sera au coeur de la stratégie de restructuration. 

 

L'offre de Advent valorise le distributeur Douglas à 1,5 milliard €.

 

Depuis le mois de juin, la société Bookeen commercialise le Cybook Odyssey dans les librairies du groupe Thalia. Les grandes chaînes de magasins culturels ont d'ailleurs saisi bien malgré eux la tendance moribonde du marché : 32000 m² d'espaces de vente ont été ou vont être supprimés dans les mois à venir : Thalia, et Mayersche

, pourtant parmi les plus puissantes, sont concernées.