Restructuration pour Simon & Schuster, pour le numérique et les auteurs

Clément Solym - 21.12.2012

Edition - International - Simon & Schuster - restructuration - numérique


On remet tout à plat pour le début d'année, chez Simon & Schuster : la PDG Carolyn Reidy a fait parvenir aux employés de la maison un mémo où elle détaille la restructuration à venir. Les 6 filiales destinées aux publications adulte seront réduites à 4, afin de renforcer l'identité de la marque, et de nouveaux moyens seront mis à disposition pour les auteurs et les publications numériques.

 


 

La nouvelle organisation de la maison, selon le mémo de sa PDG, sera donc la suivante :

  • The Atria Publishing Group, présidé par Judith Curr, qui incluera désormais la branche consacrée aux publications religieuses.
  • The Scribner Publishing Group, avec à sa tête Susan Moldow, accueille en son sein Touchstone Books. Ainsi, « la liste de classiques américains, d'ouvrages primés et de bestseller de Scribner sera complétée par les fictions à succès et les documentaires sponsorisés ».  
  • The Simon & Schuster Publishing Group, avec à la direction Jonathan Karp, collaborera avec Free Press, se basera sur la solide expérience des 2 maisons, « particulièrement pour les livres historiques et contemporains, économiques et les ouvrages de réflexion grand public. »
  • The Gallery Publishing Group, sous la direction de Louise Burke, rassemblera Gallery Books, Threshold Editions, Pocket Books, Pocket Star, MTV Books, et Karen  Hunter Publishing, dans des domaines qui vont de la culture populaire aux livres d'auteures.

Pocket Books restera en charge des publications à destination du très grand public. La PDG déplore aussi, mais confirme néanmoins deux départs au sein du groupe : celui de Martha Levin, vice-présidente et éditrice chez Free Press et celui de Dominick Anfuso, vice-président et directeur éditorial. Elle termine en saluant les excellents résultats de la filiale enfant, et de la section réservée aux audiolivres. 

 

D'après la PDG, les ventes numériques ont représenté près de 20 % des revenus de Simon & Schuster en 2012.