Retenu pour le prix Renaudot printemps, Claro refuse la “mascarade”

Nicolas Gary - 05.05.2020

Edition - Société - prix Renaudot printemps - Claro maison indigène - prix littéraire mascarade


Le président du jury, Georges-Olivier Châteaureynaud, pouvait être fier de sa sélection établie à distance par les jurés, il ne s’attendait certainement pas à ce camouflet. En effet, le romancier et traducteur Claro, vient de signifier de la plus directe des manières, qu’il décline la sélection, dès à présent. Une claque de plus pour un prix déjà sacrément malmené.

Claro
Claro - ActuaLitté, CC BY SA 2.0
 

Rendez-vous en septembre, certes, mais sans Claro, donc. Le prix Renaudot avait accusé le coup du départ de Jérôme Garcin, dans un premier temps, puis une vingtaine de jours plus tard, de Jean-Marie Gustave Le Clezio

Préoccupés par les conséquences de l’affaire Matzneff, ces jurés ont pris leurs distances, mais les autres demeurent. Et pourtant tout fier d’annoncer à la presse que les jurés avaient établi leur sélection en télétravail, le président se voit objecter une fin de non-recevoir. 

« Je vous remercie d’avoir pris la peine de le lire (ou de le feuilleter), mais il se trouve que je ne souhaite ni voir mes livres “récompensés” par un prix, ni même figurer sur une liste de prix », indique Claro sur Le Clavier cannibale.

Il est notoire, en effet, que l’écrivain n’a pas le goût des récompenses. En février dernier, il avait accepté celui remis par la revue La Ronde « et qui vaut le détour ». Et l’écrivain d’insister : « Mais, heureusement, il s’agit d’un prix très particulier, le seul qu’il m’était possible, finalement, de recevoir avec joie et fierté. » En l’occurrence, il s’agit du Grand Prix du Hasard, où un ouvrage et son lauréat sont tirés au sort parmi 336 romans publiés à la rentrée. On savoure le sens de l’ironie. Surtout que la revue garantie de ne lire aucun des ouvrages de ladite rentrée. La preuve en images, pour l’édition 2019.
 

 

Mais le Renaudot, fut-il printanier, Claro n’en veut pas. « En ces temps où la question du masque est sur toutes les lèvres (à défaut du masque lui-même), je n’ai aucune envie de participer à quelque mascarade que ce soit », écrit-il. Et moins encore – ou plus encore, c’est selon – à une mascarade « patronnée par des écrivains aussi talentueux et prestigieux que le sont, pour ne citer qu’eux, messieurs Beigbeder, Guidicelli et Besson ».

Un rejet qu’il qualifie de geste barrière – une protection qu’il serait nécessaire d’appliquer en littérature.

Quant à la sélection, la rédaction attendra que le jury descendu en plein vol et de son piédestal daigne nous la faire parvenir pour en faire état. L'adresse n'a pas changé : contact@actualitte.com.

Merci, monsieur Claro.


Commentaires
Si tous les auteurs en faisaient autant, et pas seulement avec le Renaudot... Il serait temps d'entrer comme lui en résistance contre ce système que je préfère ne pas qualifier. Vous lui dites merci, mais vous-mêmes faites constamment la promotion des prix. Allez-vous y renoncer, puisque vous appréciez son geste ?
Entièrement d’accord avec Alina Reyes. Monsieur Christophe Claro n’est pas respectueux du travail de son éditrice, qui fait  beaucoup pour la promotion de ses livres bavards. C’est un traducteur très talentueux mais avant tout un gribouille compulsif. Qui veut se donner le beau rôle. Celui du rebelle. Pourtant bien installé dans l'institution. Alors comme ça, nous dit le Rebelle, les grands prix sont des mascarades ? Ah bon ! Personne ne savait ça. Pourquoi ne le disait-il pas quand il avait sa chronique au Monde ? Peur des représailles ? Oui mon bon monsieur les prix sont des mascarades mais il fallait dénoncer cette mascarade quand vous en aviez le pouvoir, et pas pour vous draper de vertu. Il fallait oser dire dans vos chroniques que les jurys ne sont pas tournants (au cinéma, des centaines d’acteurs ont signé une pétition pour modifier les statuts d’attribution des Césars….), que les prix sont aux mains des libraires et des réseaux éditoriaux, que les jurés lisent à peine les livres et récompensent les amis fidèles comme Beigbeder et Giudicelli ont récompensé leur cher ami Matzneff sans avoir l’honnêteté de démissionner du prix comme l’ont fait Le Clézio et Garcin ( la démission, voici un acte de vraie rébellion !), que l on connait avant l'été les grands favoris.... et pourquoi donc se taisait notre Rebelle ? Christophe Claro sait se placer opportunément et bénéficie d’un petit réseau de soutien pas négligeable (au passage notez comment le Rebelle courtise « les écrivains aussi talentueux et prestigieux que Messieurs  Beigbeder, Guidicelli et Besson » : là on pouffe de rire!!!). Le rebelle est un démago malin. Il sait pertinemment que la sélection de printemps du Renaudot est un lot de consolation, qu’aucun sélectionné du printemps ne voit l automne. Bref il a beau jeu de refuser un prix qui ne lui est en aucun cas destiné. Pourquoi ? Parce que ses ventes sont trop faibles : a-t-on déjà vu un grand prix récompenser un livre vendant moins de 3000 exemplaires ????? Mathématiquement impossible, aucune chance de recevoir le Renaudot sans approcher les 10000 ventes. Et ses chances sont encore plus réduites après la pandémie, car les libraires endettés jusqu’au cou mettront la pression pour faire élire des lauréats vendeurs. Ils feraient faillite s’ils décernaient un prix à Claro. Le Rebelle, fin connaisseur du système, l a compris. Sûr de ne jamais l avoir. Bravo Rebelle ! Il y aura toujours des gogos pour y croire...
Je suis tellement d'accord avec Claro qui, bien que sa modestie puisse en souffrir, plane tellement au-dessus de ces médiocres. Heureusement que JM Le Clézio a quitté le navire, ce qui me permet de prolonger les propos de Claro en fustigeant, moquant et conspuant ces minables laquais que sont Beibeger. Qu'ils restent bien seuls dans leurs remugles mondains et nauséabonds. Bon vent et bravo Claro. Au lendemain de l'anniversaire de mon frère Bernard Hoepffner, voilà ce qui s'appelle marquer le coup! Jacques Hoepffner
Ah mince, j'ai oublié Guidicelli et Besson dans ma liste, mais il suffit de relire Claro.
Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.