medias

Retour de la licence globale : Aubry propose une taxe à 2 euros

- 19.07.2011

Edition - Justice - hadopi - licence - globale


C'est décidé, les socialistes en campagne s'emparent des questions numériques et culturelles, avec le plus vif intérêt. Et quand Frédéric Mitterrand clame qu'il serait regrettable d'arrêter Hadopi, Martine Aubry, elle, enfonce le clou, contre le gouvernement, en revenant sur une licence globale.

« J’ai toujours été contre Hadopi. J’avais dit que c’était inefficace, parce qu’on avait déjà les moyens de contourner, et que cela avait l’effet catastrophique d’opposer les jeunes et les créateurs ... /... Ce sont des sanctions pénales pour des gens qui veulent tout simplement avoir accès à l’art, je trouve cela effrayant ». (via 01Net)


Et selon la candidate à la primaire socialiste, une redevance de 2 €, accompagnant le paiement de la facture internet que l'on reçoit pourrait tout à fait servir plus utilement la cause des créateurs. Mieux, ce « sera tout simplement la reconnaissance du droit d’auteur. Les artistes travaillent, ils doivent être rémunérés ».

Payer 2 € pour que l'on arrête Hadopi, l'idée à de quoi plaire. Surtout qu'en parallèle, Martine Aubry souhaiterait que soit instauré un accès à internet pour 10 €.

L'idée de ces 2 € est particulièrement séduisante et Numérama s'est amusé à faire le calcul :
Si les abonnements mobiles ne sont pas comptabilisés, il sera sans doute difficile de collecter chaque année 900 millions d'euros.

En supposant que la France compte 25 millions d'abonnements à Internet, le dispositif ne pourra récolter que 600 millions d'euros par an (25 millions de ligne x 2 euros x 12 mois). La fourchette haute de la contribution, 2,5 euros, permet d'atteindre 750 millions d'euros par an.
À suivre...