Revendre ses cadeaux sur internet, 'ça fait partie de Noël'

Clément Solym - 27.12.2010

Edition - Economie - cadeaux - internet - vendre


Courante ou choquante, ce n’est pas incompatible : toutes les excuses sont bonnes pour justifier que l’on revende sur internet des cadeaux découverts avec un sourire jaune, au pied du sapin. Au point que la pratique pourrait devenir une part intégrante de l’événement de fin d’année...

« T’as revendu quoi, pour Noël, toi ? » La question est provocatrice, mais les chiffres sont formels : de nombreux sites permettent depuis belle lurette de refourguer un Goncourt offert dont on se fiche, un roman ayant obtenu tel ou tel prix, ou plus simplement, un livre de cuisine, le carton des fêtes... Pour le P.D.G. de PriceMinister, le 25 décembre représentait une journée de faste, avec 3 millions de visites sur son site attendues dans la journée. Le double de ce qui se fait ordinairement.


Et justement, parmi les deux meilleures reventes de cette fin d’année, Houellebecq, pour sa Carte et le territoire ainsi que le petit Indignez-vous, de Stéphane Hessel, vendu à 3 euros dans le commerce, sont parmi les plus proposés.

Bien sûr, les jeux vidéo, les téléphones portables ayant pris un méchant coup de vieux à cause des smartphones qui sortent en masse, et bien d’autres articles sont mis en vente. Cité par l’AFP, le PDG de PriceMinister explique : « Le phénomène de revente, qui remonte à dix ans, s'est bien installé depuis la crise et, maintenant, il fait partie de Noël. » Diantre : voilà où la magie de Noël passe donc ?

Dis donc, t'as pas honte ? A 85 %, si...

Pourtant, il subsiste une certaine honte à pratiquer la revente de cadeaux. Seuls 15 % des marchands d’occasion - et circonstanciels - avouent à leurs proches que le présent reçu est parti illico, ou presque, sur un site de vente, ... Et pour cause : si c’est la grand-tante Micheline qui vous offre un manuel de savoir-vivre chez les Papous, la pertinence n’est probablement pas autant au rendez-vous que l’iPad 3G 64 Go, qui émerveille toute la famille depuis son déballage...

Mais c'est surtout le lien émotionnel qui empêche de le dire, voire la proximité avec la personne de qui vient le cadeau reçu...

Même son de cloche, pour le site Troc.com, qui place encore une fois les livres parmi les meilleures ventes. Selon son fondateur, Jean-Pierre Boudier, « les livres, DVD, disques et bibelots ont très bien marché en décembre. Des articles qui rencontrent beaucoup moins de succès le reste de l’année, au profit du mobilier notamment ».

Un mode de fonctionnement qui épargne encore les jouets pour enfants, les parents ayant encore des scrupules sur ces produits...