Rhinoplastie : un ouvrage de chirurgie esthétique du XIXe siècle

Clément Solym - 05.04.2011

Edition - Economie - rhinoplastie - angleterre - operation


La rhinoplastie, comme dirait un chirurgien proche de la rédaction, c'est l'art de ne pas se moucher du coude parce qu'on a le tarin de Cyrano... Ce que l'on sait moins, c'est que ce type d'opération, visant à vous rectifier le pif, provient de méthodes datées du XIXe siècle.

Aujourd'hui quasiment banale, voire impérative quand on s'appelle Michael Jackson, la rhinoplastie telle que pratiquée à l'époque de Victor Hugo, en Angleterre, n'allait pas vraiment sans peine.

En effet, ce qui est réalisé sous multiples contrôles chirurgicaux de nos jours était effectué sans trop de ménagement.


Ainsi l'explique un ouvrage intitulé Surgical Observations on the Restoration of the Nose, et qui explique comment l'opération était pratiquée au XIXe siècle.

Destinée à corriger les nez difformes comme c'est toujours le cas, la rhinoplastie se faisait sans anesthésie et aucun soin n'était apporté au bien-être du patient - et moins encore à la douleur qu'il pouvait ressentir, avant, pendant ni après.

Une sorte de dommage collatéral, le seul impératif étant de maintenir la tête du patient vers le bas.

Le livre ne le dit pas, mais on comprend aisément combien de bougre et de bougresses ont dû souffrir le martyre.

Chris Albury de Dominic Winter Book Auctions, qui met le livre aux enchères précise cependant : « Cela montre que les célébrités ne sont pas les premières aujourd'hui dans ce pays à passer au bistouri pour améliorer l'apparence de leur nez. »

En effet, le livre cite l'exemple d'un baron qui, suite à un accident en duel, a eu recours à ces pratiques. Le livre est proposé entre 2000 et 3000 £.

(via Guardian)