Richard et Judy, la fin, oui, mais qui fera vendre les livres ?

Clément Solym - 14.05.2009

Edition - Société - richard - judy - livre


Souvenons-nous, voilà presque un an, une réunion de travail avait lieu au Syndicat National de l'Édition, Ronald Blunden proposait d'assurer la promotion du livre sur France Télévisions en se basant sur un modèle façon Oprah Winfrey ou Richard & Judy. Promouvoir peu de livres, mais leur assurer de grosses ventes.Très grosses, par le biais d'une valorisation dans une émission qui mettrait 12 ouvrages par an en avant.

C'était sans compter la fin des effets de mode, la perte des idoles et le ras-le-bol du public. On l'a appris en début de semaine, le spectacle de Richard et Judy a du plomb dans l'aile, au point de prendre l'eau de toutes parts. Mais le problème n'est pas simplement qu'une émission disparaisse : c'est qu'elle a permis de faire vendre 30 millions d'exemplaires de livres depuis 2004, sa création.

Et que si elle vient à s'arrêter, son effet bénéfique sur les ventes prendra fin avec elle, irrémédiablement. Bon, dans tous les cas, cela fait quelque temps que l'influence de R&J ne se fait que moins sentir, étant donné qu'ils ont des pertes d'audimat impressionnantes. Libraires et éditeurs espèrent toutefois fortement que l'on trouvera un substitut pour pérenniser l'effet positif sur les ventes.


Le lien entre un présentateur et son public doit être fort pour que la confiance s'installe et qu'il puisse conseiller tel ou tel ouvrage et ainsi le transformer en best-seller. Une relation qui n'est pas simple à mettre en place, et demande du temps. Chose dont les professionnels manquent un brin...