Riffle : réconcilier librairie et internet, sur un réseau social du livre

Nicolas Gary - 06.05.2013

Edition - International - réseau social du livre - internet et librairie - prescription


Depuis le rachat du réseau social GoodReads par Amazon, le monde de la prescription sur internet s'était quelque peu apaisé. Et à ce titre, le lancement, la semaine passée, du nouvel outil, Riffle, s'est déroulé dans une certaine sérénité, doublée d'une communication très soft. Sa version bêta s'était prolongée au-delà de la fin de l'année passée, alors que l'on prévoyait un lancement en décembre 2012.

 

 

 

 

Neil Baptista, le PDG, a opéré plusieurs modifications avant d'ouvrir définitivement son service, avec 23 catégories de livres, pour aider les lecteurs à trouver les livres qui leur conviennent le mieux. Plus d'un millier de blogueurs sont déjà utilisateurs-prescripteurs, avec une connexion forte aux réseaux sociaux. 

 

Quelque part entre Pinterest et un Goodreads 2.0, Riffle veut apporter une nouvelle expérience de prescription des livres, avec un objectif clairement affiché de centraliser les discussions des membres, tous réseaux sociaux confondus. Sauf que Riffle entend faire le tri, en sélectionnant des experts dans différents domaines, et diminuer au maximum les risques de nuisances et de billets médiocres. 

 

Si Pinterest s'est concentré sur un concept de réseau social et de partage de photos, c'est au travers d'une forme d'épinglage que tout l'outil s'articule. Mais pour Riffle, il serait compliqué de se limiter à la seule diffusion de couvertures de livres. Mais le réseau n'exclut rien. 

 

La plupart des modifications opérées sur Riffle sont venues avec le temps, et suite au rachat de Goodreads, le nombre de demandes d'inscription a considérablement augmenté, assure le PDG. Alors, reviendra-t-il à Riffle de combler le vide d'indépendance laissé par Goodreads ? Selon Baptista, les créateurs « ont fait un bon boulot, en permettant aux gens d'exporter leurs données ». 

 

En effet, avec cet export au format Excel, il est possible pour les utilisateurs de retrouver leur compte et leurs ouvrages - et Riffle travaille justement à l'import de ces informations, dans les prochains mois. En outre, les utilisateurs seront bientôt en mesure de donner des avis et des commentaires sur les oeuvres. 

 

Riffle s'est surtout consacré à l'interaction avec Facebook, en tentant de capter les données publiées sur les pages du réseau social. La connexion à Riffle peut s'effectuer via le logiciel, pour partager plus facilement avec ses amis. 

 

Ce que note Baptista, c'est que les libraires locaux sont très intéressés par le service, et Riffle travaille également à une intégration automatique, pour suivre l'activité des établissements directement sur le site. Le travail de prescription sera alors plus important encore. « Nous pensons que la vente ‘manuelle' est meilleure qu'un algorithme, et nous souhaitons mettre cela en ligne. » Réconcilier la librairie avec internet, ou du moins assurer un prolongement efficace, c'est là tout l'enjeu. 

 

Bpatista souhaiterait que les libraires puissent toucher directement leurs clients depuis la page Facebook, tout en leur donnant les outils pour présenter les ouvrages présents sur leurs tables et les devantures au travers de Riffle. (via Publishers Weekly)

 

Découvrir Riffle

 




Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.