Righthaven a les fédéraux aux trousses

Clément Solym - 22.12.2011

Edition - International - righthaven - copyright - federaux


La semaine dernière, une cour des États-Unis a demandé à Righthaven, en gros déficit, de rendre ses droits de propriété intellectuelle pour payer la facture aux avocats de Wayne Hoehn qui la société accusait d'avoir copié-collé des éditoriaux du Las Vegas Review Journal.

 

La société Righthaven, spécialisée dans les procès pour violations des droits à la propriété intellectuelle, avait jusqu'à lundi pour s'exécuter, mais au lieu de faire appel, déclarer faillite ou même de payer, elle n'a tout simplement… rien fait. 

 

 

Les avocats de la défense ont alors demandé à la cour d'envoyer des fédéraux arrêter les principaux responsables de Righthaven pour les placer en garde à vue. La faillite était imminente, elle est maintenant inéluctable et plutôt salement. 

 

Righthaven est une un copyright troll. C'est-à-dire qu'elle cherche à acquérir certains droits de son titulaire, dans le but de poursuivre en justice des supposés contrefacteurs pour en tirer un profit. 

Pour ce faire, elle parcourt le web, à la recherche de blogs, forums et sites contenant des articles ou extraits d'articles reproduits sans permission et appartenant à ses clients, dont elle possède une partie des droits d'auteurs.