Rima Abdul-Malak, nouvelle conseillère culture pour Emmanuel Macron

Victor De Sepausy - 01.11.2019

Edition - Société - conseillère culture président - Emmanuel Macron culture - Elysée culture


Nommée conseillère culture auprès du président de la République, Claudia Ferrazzi, en poste depuis le 26 mai 2017, quitterait ses fonctions mi-novembre. Selon toutes vraisemblances, c’est Rima Abdul-Malak qui la remplacerait. 

DR

 
The Art newspaper indique que l’ancienne conseillère partirait pour des responsabilités entrepreneuriales manifestement en lien avec une précédente vie. En effet, administratrice générale adjointe du Louvre puis secrétaire générale à la Villa Médicis, elle envisagerait de monter une formation professionnelle, à destination des artistes. 

Et ce, en les associant à un espace — comme une résidence, évidemment. Claudia Ferrazzi aura eu, durant son passage à l’Élysée la lourde mission de mettre en place le Pass Culture, dont les balbutiements, deux ans et demi après l’élection présidentielle restent encore à évaluer. 

Rima Abdul-Malak, qui se présente comme consultante en stratégie culturelle et internationale fut précédemment attachée culturelle à New York, au service de l’ambassade de France durant quatre années. 

Elle fut également conseillère culture du Maire de Paris entre 2012 et 2014 — à l’époque de Bertrand Delanoë et précédemment directrice de cabinet de l’adjoint à la culture, Christophe Girard. En tout, six années passées à la Mairie de Paris. 

Le palais de l'Elysée n'a pas confirmé l'information. La mention au Journal officiel ne devrait plus tarder.


Commentaires
Puisse-t-elle ne pas se vautrer dans les industries culturelles, œuvrer en faveur d'une exception culturelle qui permet la création et le tournant numérique, notamment dans le domaine de l'audiovisuel, et de combler les nombreux vides juridiques en matière numérique. En somme, y a du boulot pour justifier son salaire, pour des solutions pérennes et plus exigeantes que la simple et réductrice tentation d'un marché de la culture. Elle devient la conseillère d'un néolibéral ex-banquier.

Pourquoi n'est-elle pas dans le cabinet de Riester ? Y a-t-il encore un ministère de la Culture source de conseil pour le gouvernement ?
Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.