Rimbaud : Un coup de semelles de vent au détracteur

Clément Solym - 24.01.2011

Edition - Société - rimbaud - docteur - photo


C'est un vrai bonheur que cette affaire Rimbaud... Alors qu'une contradiction vient d'être relayée, présentant les théories de M. Jacques Bienvenu, voici que Chez les libraires associés, on réagit avec une certaine dose d'humour.

En effet, selon les informations de l'intéressé et ses conclusions, c'est le médecin et voyageur Dutrieux qu'il faut reconnaître sur le cliché, ce qui, par un savant jeu de dates, invaliderait complètement la possibilité que Rimbaud soit bien présent sur ce cliché. (notre actualitté)

Diable, fichtre, diantre...

Et surtout, nos libraires ripostent, non sans faire grincer des dents : « Il y a quelques mois, M. Bienvenu proclamait que le premier barbu apparaissant sur la photo était Alfred Bardey, l’employeur de Rimbaud ; il soutient aujourd’hui avec la même certitude que c’est un certain docteur Dutrieux. » De quoi faire perdre son chinois au plus Ardennais des voyageurs « aux semelles de vent ». (le communiqué)


Pour en rajouter une couche, les libraires nous assurent par ailleurs que le sieur Dutrieux, en novembre 1879, « était en cours de rapatriement sanitaire, “quasi mourant”, selon sa propre expression : qui peut croire sérieusement que c’est le cas du barbu de la photographie ?!? »

Voilà qui complique en effet quelque peu les choses. En outre, le fameux docteur Dutrieux ne ressemble pas du tout au personnage sur la photo. Un fait vérifiable, puisque les libraires assurent qu'il existe des clichés de l'homme. (voir sur le site des Libraires)

« Comme les précédents, ce “scoop” est une pure et simple désinformation. Son auteur apparaît essentiellement motivé par le souhait de se faire de la publicité et de gagner les galons de “spécialiste de Rimbaud” sans avoir publié un seul livre sur le sujet. »