Rio : des conteurs d’histoire distribuent des livres dans une favela

Julie Torterolo - 13.11.2015

Edition - International - favela - conteurs d'histoire - Rio


Une dizaine de conteurs d’histoires a décidé de lutter contre l'un des fléaux qui touche le Brésil : 8 % de la population est illettrée. Alors quoi de mieux que de faire de porte-à-porte pour déposer directement des livres entres les mains des habitants, et encourager à la lecture. Et ce, dans une des favelas de Rio, quartiers les plus pauvres du Brésil.

 

Rio de Janeiro, Favelas

(alobos Life, CC BY-NC-ND 2.0)

 

 

17,4 % des 204 millions brésiliens sont analphabètes fonctionnels, ne comprenant donc pas ce qu’ils lisent, annonce l’AFP. S’ajoute à cela que seulement 28 % des Brésiliens lisent la presse ou des livres pendant leur temps libre, contre 85 % qui regardent la télévision, selon un sondage de l’institut Ibope de 2011.

 

Un groupe de conteur d’histoires, venus de tous horizons, a alors décidé d’agir et de promouvoir la lecture dans la favela Babilonia de la capitale — quartier qui accueille depuis 4 ans la Foire littéraire des périphéries (FLUPP). Ces conteurs ont jusqu’ici visité 450 maisons. Bruno Silva de Fonseca, 21 ans, bénévole et étudiant, explique par exemple à l’AFP faire régulièrement la lecture à une fillette de 12 ans depuis 6 mois. 

 

Des caisses de livres gratuits sont également mises à disposition dans les rues. Une initiative qui semble fonctionner  : attirée par les caisses remplies, Julia Sabina, 11 ans, a pioché deux livres et confie à l’AFP, être devenu « accro » et « dévorer » chacune des deux œuvres.