Rio : des conteurs d’histoire distribuent des livres dans une favela

Julie Torterolo - 13.11.2015

Edition - International - favela - conteurs d'histoire - Rio


Une dizaine de conteurs d’histoires a décidé de lutter contre l'un des fléaux qui touche le Brésil : 8 % de la population est illettrée. Alors quoi de mieux que de faire de porte-à-porte pour déposer directement des livres entres les mains des habitants, et encourager à la lecture. Et ce, dans une des favelas de Rio, quartiers les plus pauvres du Brésil.

 

Rio de Janeiro, Favelas

(alobos Life, CC BY-NC-ND 2.0)

 

 

17,4 % des 204 millions brésiliens sont analphabètes fonctionnels, ne comprenant donc pas ce qu’ils lisent, annonce l’AFP. S’ajoute à cela que seulement 28 % des Brésiliens lisent la presse ou des livres pendant leur temps libre, contre 85 % qui regardent la télévision, selon un sondage de l’institut Ibope de 2011.

 

Un groupe de conteur d’histoires, venus de tous horizons, a alors décidé d’agir et de promouvoir la lecture dans la favela Babilonia de la capitale — quartier qui accueille depuis 4 ans la Foire littéraire des périphéries (FLUPP). Ces conteurs ont jusqu’ici visité 450 maisons. Bruno Silva de Fonseca, 21 ans, bénévole et étudiant, explique par exemple à l’AFP faire régulièrement la lecture à une fillette de 12 ans depuis 6 mois. 

 

Des caisses de livres gratuits sont également mises à disposition dans les rues. Une initiative qui semble fonctionner  : attirée par les caisses remplies, Julia Sabina, 11 ans, a pioché deux livres et confie à l’AFP, être devenu « accro » et « dévorer » chacune des deux œuvres.

 


Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.