RIP, Maggie Estep, artiste et performeuse américaine

Nicolas Gary - 13.02.2014

Edition - International - Maggie Estep - décès - performances


Ecrivaine, artiste performeuse, Maggie Estep est décédée d'une crise cardiaque à l'âge de 50 ans. Elle figure parmi les personnes les plus importantes de la scène américaine, depuis les années 1990. C'est avant tout à New York qu'elle a saisi le micro pour des spectacles de lectures endiablées. Deux albums sont sortis, fruits de son travail, No More Mr. Nice Girl en 1994, et Love Is a Dog From Hell en 1997. Qui ne manquera pas de rappeler un certain…. Charles Bukowski.

 

 

 

 

 

Véritable star du rock, Maggie Estep s'est produite dans plusieurs festivals musicaux, y compris à l'occasion du festival Lollapalooza. Elle a également publié sept ouvrages au cours de sa carrière, notamment une semie-autobiographie en 1997, Diary of An Emotional Idiot. 

 

C'est sur MTV, dans ces fabuleuses années 90, que Maggie s'est fait connaître, à l'occasion d'éditions spéciales d'Unplugged, ou en trio avec Beavis et Butt-head, les deux horribles personnages de la chaîne, qui ont présenté l'une de ses vidéos.

 

Maggie travaillait actuellement sur un dernier ouvrage, ainsi qu'elle le raconte sur son blog, le 23 janvier dernier. « Je dois écrire, parce que je ne sais pas quoi faire d'autre de mon esprit, comment faire pour comprendre le monde et ses habitants. Quelle qu'en soit la raison, je me suis formée, au cours des années, pour cela. Et quand je ne le fais pas, je deviens folle. Aucune posture de yoga, de course à vélo, de séance de sexe sauvage, ou d'achats compulsifs ne peut remplacer l'écriture. Si je n'écris pas, je meurs. »