Rivaliser d'ingéniosité dans les animations : les libraires se déchaînent

Auteur invité - 18.11.2019

Edition - Librairies - librairie lecteurs animation - animer commerce - espace vie lecture


Qu’est-ce qui rend une librairie attractive ? Au-delà de sa localisation, de sa devanture et de l’accueil qu’on y trouve, l’enjeu majeur d’une librairie se concentre sur ses animations. Cet enjeu était d’ailleurs au cœur des débats lors des 5e Rencontres Nationales de la Librairie (Marseille, 2019) où il a été démontré que le premier objectif d’une animation est de dynamiser l’image de la librairie, avant même de vouloir en augmenter les ventes. Quelle diversité d’animations les librairies peuvent-elles offrir ? 



 
Une simple rencontre-dédicace ne suffit plus à faire se déplacer le public, qui favorise les rencontres avec les auteurs dans les salons du livre à celles en librairies. De plus en plus, les librairies proposent de nouvelles formes de rendez-vous à leur public, autant dans le but de créer du lien avec celui-ci que de se démarquer de leurs concurrents... 

La rentrée littéraire occasionne des soirées de présentation des coups de cœur, parfois à défaut de pouvoir en accueillir les auteurs. Ces rendez-vous se développent de plus en plus, car ils permettent d’affirmer les choix de la librairie tout en présentant un large assortiment de livres, ce qu’une simple rencontre-dédicace ne permet pas. Et pour la librairie Richer (Angers), c’est même l’occasion de mettre en scène les libraires sur ses réseaux sociaux – la vidéo ci-dessous. 


Les prix littéraires se développent également en librairies, où des comités de lecteurs se réunissent pour voter pour leur livre favori. Chez Coiffard (Nantes), l’urne est même ouverte à tous les clients, ce qui les invite à découvrir chaque titre de la sélection des libraires. 

En partenariat avec les maisons d’édition se développent également les jeux d’animation : la librairie Mollat (Bordeaux) s’est notamment associée avec PKJ au printemps dernier pour organiser un Escape Game géant, créé par des scénaristes, dans le but d’attirer les jeunes lecteurs en librairie pour les faire passer un moment convivial et leur faire découvrir le catalogue de littérature Young Adult. Une forme d’animation destinée à être développée qui, malgré tout, se restreint aux librairies à grande capacité d’accueil. 

Enfin, certaines librairies parviennent à développer un concept régulier d’animations qu’elles peuvent mettre en œuvre tout au long de l’année et qui, généralement, leur est propre. La librairie Charybde (Paris 12e) propose depuis 2012 de donner fréquemment la parole à divers acteurs littéraires (auteurs, éditeurs, et avant tout lecteurs) pour être libraires le temps d’une soirée en présentant des livres qui les ont marqués. 

La librairie M’Lire (Laval) organise quant à elle des rendez-vous apéro-quiz avec ses clients, leur soumettant des tests de culture générale et notamment littéraire autour d’un verre. En deux ans seulement, une vingtaine de rendez-vous ont été organisés, prouvant ainsi l’efficience des événements. 

Tout récemment, la librairie L’Impromptu (Paris 11e) a inauguré une nouvelle forme de rencontre : le Vin du mois, offrant une dégustation de vin et d’échanges sur les livres dans son espace café chaque 20 du mois. Un rendez-vous mensuel qu’on souhaite voir perdurer ! 

Ces animations sont en constante évolution et les librairies en recherche d’originalité, mais elles se heurtent à un frein conséquent : le temps que les commerçants y accordent est-il valable par rapport au rendement que cela leur apporte ? Tout dépendra finalement de la curiosité de leurs lecteurs de proximité. 
 
Marie Bréhin 
 

Dossier - L'attractivité des librairies, malgré Amazon ou Netflix


Commentaires
Moa ça me fatigue tous ces sujet connexes autour du chevet du livre. Les gens ne lisent plus et vous aurez beau tortiller du cul autour, servir des cafés ou vous déguiser en clown, ça changera quoi, hein ? Putain mais ça vient de l'école et des librairies tout ce bordel de la désaffection, cherchez pas. Quel élève n'a pas ressenti le goût organique de la poussière lors d'un cours de français/littérature un après-midi, toujours l'après-midi ? La littérature serait-elle une activité digestive ? Faisant l'expérience du temps mou, du manque d'air, de la sensation d'étouffement et de celle de l'éternité.

Quel gosse ne s'est pas senti repoussé par la porte d'une librairie comme l'entrée d'un temps secret d'où aucun sourire bienveillant ne lui parvenait. Le livre meure de son arrogance de classe, de son mépris congénital et de son orgueil intrinsèque. Amen
Ben, on propose quoi pour changer ça? Suffit pas de geindre.
J'ai bien une idée mais je ne voudrais pas être désagréable. wink
Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.