Robert Kirkman en guerre contre des restaurateurs avides de The Walking Dead

Antoine Oury - 02.06.2016

Edition - Justice - Robert Kirkman The Walking Dead - Robert Kirkman copyright - The Walking Dead restaurant


Robert Kirkman est l'heureux créateur des comics The Walking Dead qui, depuis leur adaptation télévisée sur la chaîne AMC, sont plus vivants que jamais. Une manne financière pour laquelle la vigilance est de mise : lorsque 4 restaurateurs ont voulu ouvrir un établissement de nourriture diététique reprenant les codes de la série, Kirkman n'a pas hésité pour emmener l'affaire au tribunal.

 

Walking Dead books

Et un bon appétit... (Keith McDuffee, CC BY 2.0)

 

 

Philip Theodorou, Steven Theodorou, Anna Theodorou et Mohamed Elkady, à l’origine du projet de restaurant The Walking Dead, se sont montrés un peu naïfs : le passage au tribunal semblait inévitable. À eux quatre, ils souhaitaient ouvrir un restaurant nommé The Walking Dead, dans le New Jersey. L’établissement aurait été spécialisé dans la nourriture grecque, particulièrement celle jugée bénéfique pour le corps.

 

Sauf que leur plan a vu un bémol, posé par Robert Kirkman lui-même, qui a déposé plainte devant une cour fédérale du New Jersey : il explique notamment que les 4 restaurateurs « ont déposé 11 demandes auprès du United States Patent and Trademark Office pour s’approprier la marque THE WALKING DEAD et se sont préparés à l’exploiter en mobilisant des fonds dans la perspective d’ouvrir un restaurant dans le New Jersey sous cette marque ».

 

Il ajoute aussi, pour la forme, que les 4 personnes qu’il vise ont également déposé des demandes d’attribution de marques pour une chanson des Beastie Boys, un slogan de Donald Trump ou encore le nom d'une équipe de hockey...

 

En réponse, les 4 accusés assurent à leur tour que Kirkman et AMC se sont appropriés sans fondement l’expression « The Walking Dead » : ils rappellent que l’expression désigne les zombies depuis un moment, et même que Kirkman avait envisagé de nommer son comic Night of the Living Dead, titre du film de George Romero sorti en 1968, avant de choisir celui que l’on connaît.

 

« Kirkman cherche désormais à intimider et à empêcher d’utiliser cette marque par la voie judiciaire, en expliquant que la défense utiliserait ainsi un terme “connu”, bien que ce terme ait été rendu célèbre par de nombreux auteurs à l’origine de récits sur les zombies [...], et ce depuis près d’un siècle. » Pour appuyer leur argumentation, la défense cite ainsi le film de 1936 Le Mort qui marche, littéralement traduit de l’expression The Walking Dead. Elle assure par ailleurs que l’expression est descriptive, et non distinctive, en ce sens qu’elle n’impliquerait pas forcément une référence à la série d’AMC.

 

À l’inverse, la défense de Kirkman assure que l’expression n’est qu’une suggestion, et que c’est l’œuvre de l’auteur ainsi que son adaptation qui en ont fait une référence obligatoire aux zombies. Par ailleurs, c’est évidemment The Walking Dead, la série, qui l’a popularisé, explique la défense de l’auteur.

 

A priori, AMC et Kirkman n’auraient pas prévu l’ouverture de restaurants The Walking Dead, mais la simple utilisation de la marque pour d’autres produits dérivés et exploitations suffit à leur garantir la propriété de la marque, selon la défense du créateur.

 

Un chef londonien avait créé en 2014 un burger au goût de chair humaine, mais sa création culinaire n’avait alors pas eu droit de siéger au tribunal.

 

via The Hollywood Reporter


Pour approfondir

Editeur : Delcourt
Genre : bandes dessinees...
Total pages : 152
Traducteur :
ISBN : 9782756077031

Walking dead t.25 ; sang pour sang

de Kirkman, Robert ; Gaudiano, Stefano ; Adlard, Charlie (Auteur)

Olivia. Josh. Carson. Tammy. Luke. Erin. Ken. Amber. Louie. Oscar. Rosita. Ezekiel. Ce sont les noms de ceux qui ont été massacrés par les Chuchoteurs. Leurs têtes ont été disposées, plantées sur des piques. Afin de délimiter leur territoire, de maintenir les autres communautés à distance, et de lancer un menaçant et terrifiant avertissement à Rick. La réaction risque cependant de ne pas se faire attendre.

J'achète ce livre grand format à 14.95 €