Rôle des élus dans les horaires d'ouverture des bibliothèques

Clément Solym - 25.04.2011

Edition - Bibliothèques - horaire - ouverture - bibliothèques


La Fédaration nationale des collectivités territoriales pour la culture vient de publier un dossier concernant « L’extension des horaires d’ouverture des bibliothèques ». Aucun autre pays ne semble égaler la contre-performance française dans le domaine, puisque la moyenne européenne serait de 58 heures, alors que notre pays est manifestement loin derrière.

Pourtant, cette dimension compte parmi les 14 propositions pour la lecture du programme dévoilé par la rue de Valois - parvenir à un taux d’ouverture de 50 heures semaines. « Une bibliothèque est conçue pour s’adresser non pas d’abord aux bibliothécaires, mais aux usagers, ce qui suppose de l’ouvrir », ironise le directeur de la bibliothèque de Fresnes, Thierry Giappiconi.

Nicolas Georges, adjoint chargé du Livre et de la Lecture à la DGMIC, l’expliquait bien : « Il s’agit également de favoriser les projets d’extension des horaires d’ouverture à travers le dispositif que nous avons appelé ‘‘50 bibliothèques/50 heures”. Le slogan, qui vaut ce qu’il vaut... C’est plutôt un effet d’entraînement que nous souhaitons favoriser plutôt qu’une politique très stricte. L’objectif de 50 heures constitue une cible possible, mais non une obligation. En effet, chaque collectivité ayant ses propres contraintes, imposer un modèle serait vain. »

L'exemple d'Anglet

En suivant deux exemples, la FNCC montre qu’à Anglet, dans les Pyrénées-Atlantique, l’extension des horaires d’ouverture a permis d’accroître le nombre d’inscrits, soit 24 % de la population de la ville, équivalant à 9600 personnes. Cette expérience, explique le directeur de la bibliothèque d’Anglet, François Rosfelter, visait à accroître l’accessibilité grâce à « une simplification des horaires d’ouverture en cohérence avec les modes de vies des Angloys ».

Le passage de 29 à 37 heures semaines s’est effectué notamment avec l’ouverture maintenue durant l’heure du déjeuner, avec une moyenne de 390 emprunteurs mensuels, entre midi et 24h.

A Levallois-Perret

L’autre exemple est celui de Levallois-Perret. « Sur les 64 000 habitants de Levallois, plus de 12 000 (soit 20 %) sont inscrits à la bibliothèque – une proportion supérieure à la moyenne nationale. Il s’agit dès lors d’un vrai service à la population et notre volonté première est d’ouvrir le lieu le plus largement possible », explique Sophie Perrusson, directrice de l’établissement.

Une évolution qui ne s’est pas faite sans peine : « Cela a été difficile, dur parfois, en particulier pour les dimanches. Mais après d’âpres discussions, nous avons fini par négocier des conditions très avantageuses pour le travail dominical : les heures sont payées double et les bibliothécaires récupèrent une journée complète. Je crois que nous sommes la seule bibliothèque qui pratique ce double avantage... Il faut dire que cet effort financier de la mairie a été facilité par la reconnaissance par les élus de la très grande qualité du travail du personnel de la Médiathèque. Et aussi par les fortes sollicitations pour l’ouverture le dimanche que le maire recevait de la part de ses administrés... »

L’intégralité du dossier est consultable à cette adresse.



Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.