Roman participatif : Au Field de la nuit joue aux polars

Clément Solym - 13.09.2010

Edition - Société - field - polar - internautes


Cette année, Au Field de la nuit s'accompagnera d'une grande nouveauté : le Michel éponyme a décidé de vous faire veiller et écrire.

Oui, mais pas n'importe quoi : les internautes qui décideront de se joindre à l'histoire mettront le doigt dans l'engrenage furieux de la littérature policière et surtout, de la publication à travers un roman que vendra la maison Plon. Le tout sera proposé à travers la collection Nuit Blanche, au mois de juin.

Du temps de cerveau indisponible ?

Attention, tout cela ne va pas se dérouler n'importe comment : écrire un roman participatif au travers de l'émission diffusée sur TF1.fr, c'est tout une épopée. D'abord, les chapitres devront être transmis par le biais du site de la chaîne

avec une page de pub


Ensuite, le comité de lecture, composé de Michel Field, Anne Barrère, productrice de télévision, Ingrid Desjours, auteure de polars, Muriel Beyer, directrice littéraire chez Plon, Denis Bouchain etDamien Serieyx, tous deux éditeurs, passera les chapitres reçus en revue, explique TéléObs

avec une autre page de pub

Enfin, durant l'émission, le sieur Field racontera où en est le roman, comment il avance et les participants viendront sur le plateau de l'émission

entre deux pages de pub

Mais pourquoi autant de publicité ? Peut-être faut-il demander à Nonce Paolini, PDG du groupe, pour qui le maintient de la pub sur France Television serait « très embêtant pour l'équilibre » des concurrents privés. Mais qu'on se rassure, Nicolas Sarkozy a sûrement trouvé des moyens d'offrir des compensations à ses amis...

Bref, après cette page de pub, le premier chapitre qui est déjà accessible sur TF1.fr, vous permettra de savoir à quelle sauce il va falloir écrire. Ce 13 septembre marque par ailleurs la grande rentrée de Michel qui recevra Houellebecq, Dugain, Janicot et Olivier Adam.

Le coup d'envoi officiel sera lancé ce soir. Pour Anne Barrère, productrice de l'émission : « Nous voulions générer encore plus d'interactivité. Avec Ingrid Desjours, écrivains de polars, nous avons alors imaginé un concours littéraire destiné aux internautes : ce sont eux qui devront écrire la suite du roman. »

Pour Ingrid Fesjours, qui initie le premier chapitre : « C'est un projet à grande échelle. C'est le premier roman interactif et j'espère que cela mobilisera de nouveaux lecteurs. »